Petit guide pratique pour s’essayer à la cuisine zéro déchet

Le « zéro déchet », c’est un mode de vie qui consiste à chercher à réduire au maximum les déchets que nous pouvons produire au quotidien. Emballages, gaspillage alimentaire, sacs à usage unique… Lors des courses ou en cuisine, nous avons l’occasion de réduire ces déchets, en changeant petit à petit nos habitudes de consommation. Petit guide pratique pour s’essayer à la cuisine zéro déchet !

La cuisine « zéro déchet », une initiative bonne pour la planète et le porte-monnaie

La cuisine « zéro déchet », une démarche écologique…

Le saviez-vous ?

La production moyenne de déchets en France est de 458 kg par an et par habitant.

Compostage de vos déchets d’un côté, emballages et papiers dans la poubelle jaune… Vous faites le tri de vos déchets ? C’est déjà un bon début. Et si vous essayiez, petit à petit, de les réduire ? Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas.

… mais aussi économique

Le saviez-vous ?

En France, le gaspillage alimentaire représente 100€ par personne et par an. Alors, en plus d’être bon pour la planète, en évitant le gaspillage alimentaire, on fait des économies.

La cuisine « zéro déchet » permet donc de faire des économies. Comment ? En cuisinant les restes, en achetant la juste quantité en vrac… Découvrez nos astuces pour dire stop au gaspillage alimentaire : des petits gestes bons pour la planète et pour votre porte-monnaie !

Petit guide des gestes « zéro déchet » en cuisine

Privilégier le fait-maison

  • Boîtes en carton, emballages en plastique, ou micro-ondables… Souvent, les plats préparés sont suremballés. Alors, autant que possible, on essaie d’acheter des produits bruts, sans emballage, et de cuisiner maison. Moins de déchets, plus de saveur… cela permet aussi de limiter sa consommation d’aliments ultra-transformés et donc la présence d’additifs dans notre alimentation, dont on ne connait pas encore précisément l’impact sur la santé. Le fait-maison est bon pour soi et pour la planète !
  • Dans votre jardin ou sur votre balcon, pourquoi ne pas réaliser votre propre petit potager ? Basilic, persil, tomates, fraises… : goûtez au plaisir de déguster vos propres fruits, légumes et aromates. Si vous n’avez ni jardin ni balcon, c’est possible de faire pousser ses aromates en intérieur. Vous pouvez même faire vos propres tisanes en faisant sécher des feuilles de menthe, mélisse, verveine, thym, romarin… c’est très simple et délicieux !
  • En cuisinant maison, on peut aussi mieux gérer le contenu de son assiette et adapter les quantités : une bonne idée pour réduire le gaspillage alimentaire. Vous pouvez utiliser un verre-doseur, pour préparer les justes quantités : légumes secs, riz, pâtes… Et en plus, avec le fait-maison, on peut faire des économies. 

Découvrez la Fabrique à Menus pour vous aider à planifier facilement des menus variés et manger équilibré toute la semaine.

Acheter en vrac

Fruits, légumes, pâtes complètes ou semi-complètes, lentilles… Quels que soient les ingrédients dont vous avez besoin pour votre recette, pourquoi ne pas essayer de les acheter en vrac, ce qui permet aussi d’éviter les emballages. Une initiative bonne pour la planète et économique.

Accommoder les restes

Fruits trop mûrs, épluchures, pain rassis, pâtes de la veille… Il existe de nombreuses façons de cuisiner les restes et d’éviter de les jeter. Voici quelques astuces pour accommoder les restes.

  • Vos pommes sont trop mûres et vos bananes noircissent dans la corbeille de fruits ? Pensez à les cuisiner en compote de pommes-bananes.
  • Le saviez-vous ? Les fanes, les épluchures et les tiges des légumes aussi se cuisinent. Vous pouvez par exemple faire une délicieuse soupe de fanes de carottes.
  • Votre baguette de pain de la veille a séché ? Plutôt que de la jeter, vous pouvez par exemple vous en servir pour réaliser un pain perdu gourmand ou la transformer en chapelure pour cuisiner un délicieux filet de lieu noir au curry. Ou pourquoi pas en faire des croûtons revenus dans un peu d’huile d’olive et d’ail haché, à parsemer dans une salade ?
  • Vous n’avez pas terminé votre plat de pâtes de la veille ? Vous pouvez les transformer en un gratin de pâtes par exemple. De même, s’il vous reste des pommes de terre, vous pouvez les utiliser pour cuisiner un nouveau plat, comme une salade de pommes de terre aux citrons confits. N’hésitez pas à découvrir toutes nos idées de recettes : il existe plusieurs façons de réutiliser les restes du repas de la veille et de les transformer en un nouveau plat pour varier les saveurs.
  • Et s’il est vraiment trop tard pour sauver certains aliments, sachez que la plupart des restes alimentaires, les épluchures de fruits et de légumes, les sachets de thé, le marc de café… peuvent se recycler dans un compost.

Découvrez les recettes anti-gaspi de l’ADEME.

Le saviez-vous ?

Utiliser un bac à compost est une bonne solution pour recycler ses déchets alimentaires et fabriquer son terreau « maison ». Vous pouvez composter vos déchets de cuisine (épluchures, marc de café, pain, laitages…), vos déchets de jardin (tontes de gazon, feuilles…) et même certains déchets de maison biodégradables (plantes d’intérieur…). Attention, il ne faut jamais mettre dans un compost des produits chimiques ou synthétiques non biodégradables (verre, métaux, plastiques…). Pour réussir votre compost, n’hésitez pas à consulter le guide pratique de l’ADEME. Il existe des petits composts d’intérieur pour les appartements ou extérieurs si vous avez un jardin. Certaines villes ou associations proposent aussi de récupérer les déchets compostables, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie. 

Se passer petit à petit des ustensiles et du matériel de cuisine jetables

Couverts jetables, film plastique, essuis-tout… Autant de déchets qu’on ne peut utiliser qu’une seule fois et qui finissent dans nos poubelles. Pourtant, il existe des alternatives réutilisables ! 

  • Au lieu d’utiliser des films alimentaires en plastique des alternatives en tissus existent. On peut aussi utiliser des bocaux ou boîtes en verre pour conserver les aliments. 
  • De même pour les ustensiles en plastique : louches, pailles, spatules… Préférez-les autant que possible en bambou ou en inox.
  • Vous aimez pique-niquer ? Pensez aux verres, couverts et assiettes réutilisables. 
  • A la maison, à la place de l’essuie-tout, on peut utiliser des vieux torchons que vous pourrez laver en machine et réutiliser ensuite. Ou des serviettes de tables en tissu. 
  • En magasin, autant que possible, privilégiez les produits peu emballés : par exemple des champignons en vrac plutôt qu’en barquette, des paquets de gâteaux sans emballage individuel…

Atteindre le « zéro déchet », ça peut sembler compliqué. S’il est difficile de totalement supprimer les déchets, on peut essayer de les réduire petit à petit avec des gestes simples et en changeant progressivement nos habitudes de consommation. Il existe de nombreuses astuces pour adopter une alimentation plus « durable ». Des initiatives bonnes pour soi et pour la planète !