Les aliments économiques

Faciles à cuisiner, bons pour la santé et le porte-monnaie… Certains aliments gagnent vraiment à être connus ! Petit tour d’horizon de ces champions des rayons.

Les légumes secs et les féculents complets

  • Les légumes secs (pois chiches, lentilles, haricots blancs, haricots rouges...) sont peu chers et permettent de faire une multitudes de recettes. Riches en fibres et en végétales, ils peuvent aussi, associés à des produits céréaliers complets (riz, pâtes, semoule) remplacer la viande régulièrement. Ajoutez-les à votre liste de courses pour toujours en avoir dans le placard. Il est recommandé d’en consommer au moins 2 fois par semaine. En plus d’être bons pour la santé, les légumes secs n’ont pas besoin d’engrais, ils enrichissent naturellement les sols et consomment peu d’eau. C’est bon pour vous et pour la planète !

Bon à savoir

Les légumes secs ne sont pas si longs à préparer. Par exemple, les lentilles et les pois cassés n’ont pas besoin de trempage. Les haricots secs, les pois chiches et les fèves nécessitent de tremper au moins 12h avant cuisson, mais si vous n’avez pas le temps, vous pouvez les trouver précuits en bocaux ou en conserves, prêts à réchauffer ou encore surgelés.

Un dahl de lentilles, un chili sin carne avec des haricots rouges ou encore des beignets de pois chiches… Il y en a pour tous les goûts, et tout ça sans se ruiner !

Découvrez toutes nos recettes gourmandes avec des légumes secs.

  • Les féculents complet : riz complet, pâtes et semoule complètes… Vous aimez ? Tant mieux, car ils sont beaucoup plus riches en fibres que les produits raffinés et sont également bon marché. Par exemple préférez le pain complet au pain blanc.  Il est recommandé de manger des féculents complets au moins une fois par jour.

Pâtes complètes courgettes pesto, curry de pois chiches et riz complet, semoule au lait à la fleur d’oranger…

Découvrez toutes nos idées de recettes à réaliser avec des féculents complets !

Les fruits et légumes de saison

Pour faire le plein de et , profitez des produits de saison souvent moins chers. Les prix peuvent varier d’une année sur l’autre en fonction des récoltes mais les fruits et légumes de saison ont souvent le meilleur rapport qualité-prix. En plus cela évite qu’ils ne poussent sous des serres chauffées et peuvent être cultivés sous nos latitudes, c’est meilleur pour la planète.

Vous ne savez pas lesquels cuisiner ce mois-ci ? Jetez un œil à notre Calendrier de saison pour vous aider !

Voici quelques exemples de recettes variées à partir de légumes et de fruits abordables :

  • A l’automne et en hiver :
    • Le chou-fleur : il permet de faire plein de recettes variées, par exemples : un gratin de chou-fleur, un velouté de chou-fleur, des pâtes complètes chou-fleur petit-pois, et même une pizza avec une pâte à base de chou-fleur. Il peut aussi se manger cru en salade ou à partager avec des sauces pour remplacer les chips.
    • La carotte : Elle peut être cuisinée sous toutes les formes par exemple : en salade carottes pois-chiches, en purée de carottes, en gratin carottes-chèvre...
    • Les pommes : de saison d’août à avril, elles se conservent très bien, de quoi toujours avoir un fruit sous la main et faire des recettes variées, par exemple une tarte aux pommes express maison ou en salade avec des œufs et de l’emmental.
  • En été :
    • Les tomates : elles sont plus abordables quand elles sont de saison et c’est mieux pour la planète. Quelques idées de recettes : tarte à la tomate, pâtes complètes poivrons tomates, ou en salade avec un peu de mozzarella ou de feta, un filet d’huile d’olive et quelques feuilles de basilic.
    • La pastèque : idéale pour l’été et les périodes de forte chaleur, elle peut vous permettre de cuisiner des recettes pendant plusieurs jours en la mangeant en entrée ou en dessert, ou en concoctant une boisson désaltérante à la pastèque et au citron vert.

Quelques astuces pour payer vos fruits et légumes moins chers :

  • Acheter des « légumes moches » : ce sont ces légumes qui ne correspondent pas aux calibres industriels mais qui sont de plus en plus souvent vendus en supermarchés et souvent moins chers mais tout aussi bons. En plus ça évite le gaspillage alimentaire.
  • Aller au marché juste avant sa fermeture : parfois les commerçants baissent les prix pour éviter les invendus.
  • Si vous n’avez pas le temps de faire le marché, les discounts alimentaires proposent également des fruits et légumes frais, parfois bio et à bon prix.
  • Aller directement chez le producteur : si vous le pouvez, aller acheter ses fruits et légumes directement chez le producteur permet parfois de bénéficier de tarifs plus abordables qu’en supermarché.

Le saviez-vous ?

Le bio permet de manger des produits sans trace de pesticides. Certes ils sont souvent plus chers. Mais en mangeant moins de viande, moins de produits transformés et plus d’aliments de saison, votre porte-monnaie s’y retrouve.

Les produits laitiers économiques :  le lait, le fromage blanc, les yaourts…

Il est recommandé de varier les produits laitiers et d’en consommer 2 par jour pour les adultes. Le lait, le fromage blanc et les yaourts nature bénéficient d’un bon rapport qualité nutritionnelle/prix. Il est mieux de sucrer soi-même les yaourts en ajoutant par exemple des morceaux de fruits, de la compote, un peu de confiture ou un peu de sucre. En effet les yaourts sucrés ou aux fruits sont souvent trop sucrés et plus chers.

Les œufs et les poissons en conserves

Le poisson et les œufs sont riches en protéines et en fer. Mais lesquels choisir pour ne pas trop dépenser ?

L’huile de colza

Les matières grasses sont indispensables à notre organisme… mais pas n’importe lesquelles ! Privilégiez, en petite quantité, l'huile de colza, qui a un très bon rapport qualité nutritionnelle/prix et est riche en Oméga-3. Le beurre peut être consommé en petite quantité sur les tartines ou en noisette sur des légumes ou des pâtes.

En plus d’être économiques, ces aliments sont bien souvent des « indispensables » à avoir dans son réfrigérateur et dans les placards de sa cuisine. Lors de vos courses, pour identifier les produits les moins chers, vous pouvez également penser à vous reporter au prix au kilo indiqué sur l’étiquette.