Les produits salés et le sel

La recommandation

Limiter les produits salés et le sel.

Il est recommandé de ne pas consommer plus de 5g de sel par jour pour un adulte, soit l’équivalent de 2,4g de sodium (le sodium étant un composant du sel). N’oubliez pas que les enfants n’ont pas les mêmes besoins qu’un adulte. Par exemple, il ne faut pas saler les aliments proposés à un enfant de moins de 1 an.

Pourquoi et comment limiter le sel ?

Il est recommandé de limiter les produits salés et le sel, parce qu’une consommation excessive de sel favorise l’hypertension, elle-même à l’origine de maladies cardio-vasculaires.

Comment identifier les produits salés ?

Pour apprendre à bien connaître les produits salés et réussir à ne pas dépasser la quantité de sel recommandée de 5g par jour, il est important de savoir que sous le nom « sel » on retrouve :

  • le sel visible : il s'agit de celui qu’on ajoute nous-même en cuisinant ou à table.
  • le sel dit « caché » : il est présent à l'état naturel dans les produits ou ajouté lors de leur fabrication. On en trouve dans beaucoup de produits courants comme le pain, les fromages, les charcuteries, les condiments (moutarde, bouillon...) ou encore dans plats préparés, les soupes ou les biscuits. C'est la principale source de sel dans notre alimentation.

Quelques astuces pour réduire sa consommation de produits salés et de sel ?

Voici quelques astuces pour réduire sa consommation de produits salés et de sel :

  • Beaucoup du sel que nous consommons provient des produits transformés : charcuterie, plats préparés du commerce, soupes déshydratées, fromage, pain.
  • Limitez lachat daliments riches en sel : plats préparés, charcuteries, biscuits apéritifs, snacks…
  • Si vous achetez des plats préparés, privilégiez plutôt ceux avec le meilleur Nutri-Score au sein d’un même rayon, entre 2 produits de marques différentes ou qui se consomment à la même occasion.
  • Privilégiez le sel iodé (indiqué sur l’étiquette).
  • Quand vous cuisinez, veillez à ne pas trop saler l’eau de cuisson et à réduire la quantité de sel que vous utilisez. Pour relever vos plats et leur donner du goût sans saler, pensez aux épices, aux condiments, aux aromates et aux herbes fraîches déshydratées ou surgelées (persil, basilic, coriandre)…
  • À table, goûtez avant de saler et ne resalez pas les produits en conserve.
  • Tous les fromages ne proposent pas la même teneur en sel. Certains fromages sont très salés, c’est le cas par exemple des fromages à pâte fondue, des bleus et des fromages à pâtes persillées. Misez sur la variété : les fromages italiens, comme la mozzarella par exemple, sont des bonnes alternatives de par leur taux de sel plus faible. Pour la charcuterie, la plupart sont riches en sel. Il faut veiller à en consommer occasionnellement mais surtout à limiter les quantités consommées.
  • Quand vous accueillez des amis, essayez de remplacer les cacahuètes ou les chips de l’apéritif par des tomates-cerises (juillet à octobre), des radis roses (avril à juillet) ou encore des bâtonnets de carottes avec de l’houmous (toute l’année).

Quelques repères sur la quantité de sel contenue dans nos aliments

On retrouve environ 1g de sel (1/5e de la quantité recommandée de 5g par jour à ne pas dépasser) dans :

  • une rondelle de saucisson
  • une poignée de biscuits apéritifs
  • le 1/3 d'un sandwich
  • un bol de soupe
  • 4 tranches de pain
  • une part de pizza