Gérer son appétit, la prise de poids et limiter les troubles digestifs

Vous avez tout le temps faim ? Vous avez des fringales ? C’est tout à fait normal. Suivez nos conseils pour mieux gérer votre alimentation et limiter la prise de poids durant votre grossesse !

Manger plus souvent sans manger plus

Le premier trimestre de la grossesse est souvent marqué par l’apparition de fringales. Apprenez à manger plus souvent, au cours de la journée, sans pour autant manger plus : faites des repas plus légers et prenez une collation plus tard. Par exemple : décalez votre dessert (fruit ou produit laitier) en le prenant non pas en fin de repas mais plus tard dans la journée.

Prendre un goûter permet aussi d’éviter les repas copieux et d’améliorer ainsi votre digestion.

Un goûter structuré

Le goûter vous permet de faire une vraie pause pendant l’après-midi et de tenir jusqu’au dîner en évitant les fringales et le grignotage.

Prenez 1 fruit (frais, en compote) et/ou 1 produit laitier (verre de lait, un yaourt ou un fromage blanc individuel peu ou pas sucrés, un morceau de fromage) en accompagnant le tout d’un grand verre d’eau.

La prise de poids pendant la grossesse

Vous prenez du poids lors de votre grossesse. C’est tout à fait normal, votre corps accueille un enfant qui se développe et grandit. On conseille une prise de poids d’environ 12 kg, cela favorise une grossesse et un accouchement sans complications et ensuite un retour facilité à votre poids antérieur. Mais cette prise de poids n’est qu’une moyenne et peut être variable en fonction de votre corpulence avant la grossesse. Discutez-en avec votre médecin ou votre sage-femme qui peuvent aussi vous donner des conseils nutritionnels adaptés.

La prise de poids se fait progressivement et est généralement de 4 à 5 kg pendant la première moitié de la grossesse. Elle augmente par la suite et participe alors à la croissance du fœtus et du placenta.

N’hésitez pas à boire suffisamment tout au long de votre grossesse : l’eau ne fait pas grossir et elle hydrate votre corps ainsi que celui de votre enfant.

Vous attendez des jumeaux ? La prise de poids moyenne est d’environ 3 à 4 kg de plus, soit un gain total de 15 à 16 kg.

Vous étiez en surpoids avant d’être enceinte ? Vous prenez « trop » de poids ? Vous ne prenez plus de poids ou vous en perdez ? Demandez conseil à votre médecin ou votre sage-femme.

Attention : les régimes amaigrissants sont contre-indiqués durant la grossesse.

Le saviez-vous ?

Privilégiez des aliments « rassasiants » pour tenir jusqu’au repas suivant : optez pour des féculents pain, pâtes, riz, semoule, légumes secs, pommes de terre…), et consommez-les au moins 1 fois par jour complets ou semi-complets pour leur richesse en fibres. Pensez aussi aux légumes secs au moins 2 fois par semaine, y compris en bocaux (lentilles, haricots, pois chiches, pois cassés...) : ils sont riches en fibres et contiennent des protéines végétales.

Les troubles digestifs

La grossesse s’accompagne parfois de nausées, de vomissements, de remontées acides… Comment mieux les gérer et les limiter ?

Nausées et vomissements

Les nausées s’arrêtent généralement après le quatrième mois de grossesse. Elles sont accentuées par un temps trop long entre deux repas : fractionner vos prises alimentaires peut donc être une solution. Allégez vos 3 repas principaux et complétez-les par un goûter à 16h et une collation le soir, pour ne pas avoir trop faim pendant la nuit. Pour reprendre rapidement des forces après le jeûne de la nuit, essayez de ne pas prendre votre petit-déjeuner trop tard.

Remontées acides

Vous souffrez de remontées acides ? Pensez à fractionner vos prises alimentaires, comme expliqué dans le paragraphe précédent. Prenez le temps de manger en mâchant bien les aliments. Faites de votre repas un moment de détente : prenez-le autant que possible à table, assise et dans une ambiance calme. Limitez votre consommation daliments gras, acides et pimentés, et ne vous couchez pas tout de suite après le repas du soir : laissez le temps à votre estomac de débuter la digestion.

Constipation

Un manque dappétit au moment du repas ou une alimentation pauvre en fibres peut être à l’origine de la constipation. Essayez d’augmenter votre consommation de fibres : elles aident au transit intestinal. Les fruits, les légumes, les féculents complets (pâtes, riz, semoule, pain) et les légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches…) sont naturellement riches en fibres.

Il est également important de boire suffisamment. Certaines eaux minérales contiennent beaucoup de magnésium (plus de 50mg de magnésium par litre d’eau). Ce minéral favorise le bon fonctionnement du transit.

Attention : l’utilisation de laxatifs n’est pas recommandée sans avis médical.

L’activité physique permet également de faciliter le transit intestinal : en l’absence de contre-indication médicale, il est recommandé de pratiquer au moins 30 min par jour d’ d’intensité modérée (marche, natation…).