Des conseils si votre enfant "boude" certains aliments

Le refus de certains aliments est rarement préjudiciable à la santé. Veillez simplement aux équivalences dans la même famille d’aliments. Les enfants régulent généralement ce qu’ils mangent en fonction de leurs besoins. Ne les forcez pas s’ils mangent peu et faites preuve de compréhension, patience et persévérance. Côté pratique, il faut cuisiner futé, jouer sur la présentation des plats et les intéresser à ce qu’ils mangent.

Jouez sur les associations

  • Mélangez des légumes avec un œuf, un peu de lait ou de crème : un moule, une pâte brisée, et en 10 minutes, vous aurez préparé une tarte salée.
  • De temps en temps, une autre manière de ruser consiste à remplacer un légume par un fruit. Généralement plus facilement accepté, il apporte lui aussi des et des essentiels. Il ne faut toutefois pas en faire une habitude car les fruits apportent du sucre contrairement aux légumes.

Jouez sur la variété

  • S’il n’aime pas le lait, proposez-lui un yaourt, un morceau de fromage, un yaourt à boire, un fromage blanc…
  • S’il n’aime pas le poisson, essayez de lui proposer sous forme de lasagnes, en brandade, en salade (thon, saumon…) ou en quiches.
  • S’il n’aime pas les légumes, testez-en des différents et sous différentes formes : crus, cuits, en salade, en bâtonnets à croquer… en gratins.

Jouez aussi sur la présentation et la préparation des plats

Du fun dans l’assiette :

  • Prenez le temps de réaliser un décor de tête de bonhomme : deux rondelles de concombre pour les yeux, une demi-tranche de tomate pour la bouche, un radis rose pour le nez et des haricots verts pour une brosse sur la tête. Même s’il chipote et ne mange pas tout, cela lui rendra toujours les légumes plus sympathiques !
  • Utilisez des assiettes avec des images dans le fond qu’il découvrira au fur et à mesure qu’il mange.
  • Pourquoi ne pas manger avec les doigts les haricots verts ... comme les frites !
  • Transformez les légumes en les cuisinant pour leur apporter la saveur et texture qu’il appréciera. En potages par exemple qui, agrémentés de pâtes « alphabet », donnent des soupes rigolotes. En gratins, quiches et tartes, en ajoutant du fromage râpé s’il aime ça.
    La purée est également une façon de faire passer de nombreux légumes, les enfants appréciant en général les textures sans morceaux. 
  • Et pourquoi pas sur une pizza ? Étalez des légumes sur une pâte à pizza ou ajoutez-en sur une pizza toute prête.
  • Faites participer votre enfant à la préparation des repas. Suivant son âge et sa dextérité, confiez-lui, en l’aidant bien sûr, quelques tâches : laver les tomates, écosser les petits pois, équeuter les fraises…

Découvrez avec lui les aliments

  • Si vous ou l’un de vos proches avez un potager, faites-le participer à l’arrosage, à la plantation et à la cueillette pour créer une familiarité avec ce qui lui sera servi plus tard.
  • Les enfants ont tendance à reproduire les comportements qu’ils observent, alors montrez leur que l’aliment qu’il est en train de manger, vous le mangez aussi et que vous aimez ça.
  • Emmenez-le au marché : montrez-lui les légumes que vous choisissez. Faites-les lui toucher, sentir puis mettre avec vous dans le panier.
  • Même démarche au rayon frais du supermarché où vous lui confierez la conduite du mini-caddy. C’est valorisant pour lui de prendre part à ce que vous préparerez ensuite pour lui.