Quelles précautions alimentaires pendant la grossesse ?

Manger varié et équilibré, en tenant compte de vos goûts et de vos habitudes en couple ou en famille, est un atout pour une grossesse en pleine forme. Pendant neuf mois, il est possible de manger un peu de tout... ou presque ! Seuls les aliments pouvant transmettre des germes ou des produits toxiques pour l’enfant sont déconseillés. Il est important de les connaître mais aussi de prendre quelques précautions avec certains aliments autorisés.

Les aliments à limiter ou à éviter pendant la grossesse

Modérer la caféine

Le café, le thé, certains sodas et boissons énergisantes contiennent de la caféine en quantités variables. Pour un même volume, le thé en contient deux fois moins que le café par exemple. Une consommation importante de caféine aurait un effet sur l’accélération des battements du cœur de l’enfant (réversible et sans gravité). Essayez de limiter votre consommation à trois tasses de café maximum par jour.

Éviter certains aliments

Le foie et les produits à base de foie sont particulièrement riches en A. Consommée en grandes quantités, cette vitamine peut être dangereuse pour le fœtus. Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, la dose responsable de ces effets néfastes est très difficile à atteindre. Cependant, une consommation excessive de foies d’animaux peut entraîner une surdose de vitamine A. Limitez donc autant que possible ces aliments.

Le soja et les produits à base de soja contiennent un composant suspecté d’être un perturbateur endocrinien. Dans la mesure du possible, il est donc recommandé de limiter les produits à base de soja pendant la grossesse : pas plus d'un par jour.

Certains aliments sont enrichis en phytostérols (margarines, yaourts, boissons lactées, sauces vinaigrettes). Ces produits sont conçus pour les personnes ayant « trop de  ». Ces produits sont déconseillés pendant la grossesse. Si vous avez un excès de cholestérol, rapprochez-vous de votre médecin ou sage-femme qui vous conseillera sur les réflexes à adopter.

Prévenir la toxoplasmose et la listériose

Il faut éviter certains produits pour réduire les risques d’infections - la listériose ou la toxoplasmose - qui peuvent engendrer des complications lorsque vous êtes enceinte.

La listériose

Cette infection est causée par une bactérie, la « Listeria ». Certains aliments sont des « abris » privilégiés pour cette bactérie, même s’ils sont bien conservés au réfrigérateur.

Évitez donc :

  • Les fromages au lait cru et le lait cru
  • Les fromages à pâte molle et croûte fleurie (camembert, brie) et à croûte lavée (munster, pont-l’évêque)
  • Les fromages râpés industriels
  • La croûte des fromages : ôtez-la systématiquement
  • Certaines charcuteries : rillettes, pâtés, foie gras, produits en gelée…
  • La viande crue ou peu cuite
  • Le poisson cru (sushi, sashimi, tarama)
  • Les poissons fumés (saumon, truite)
  • Les coquillages crus et les crustacés décortiqués vendus cuits

La toxoplasmose

Cette infection est due à un parasite présent naturellement dans la terre ; il peut donc se retrouver sur les végétaux et, par transmission, dans la viande. On peut être contaminé si l’on consomme des aliments pas assez bien lavés ou peu cuits. Elle peut aussi être transmise par les chats : évitez de changer vous-même la litière du chat (à changer tous les jours dans l’idéal) ; si vous devez le faire, portez des gants et lavez-vous bien les mains ensuite. Le dépistage de la toxoplasmose est systématique : il se fait par prise de sang et est généralement prescrit par le médecin ou la sage-femme, au début de la grossesse.

Cette prise de sang déterminera si  :

  • Vous avez déjà eu la toxoplasmose. Dans ce cas, vous êtes immunisée et n’avez pas à prendre de précautions particulières
  • Vous n’avez jamais eu la toxoplasmose. Dans ce cas, il vous faudra faire des prises de sang mensuelles tout au long de votre grossesse et, sur le plan alimentaire : ne pas manger de viande crue ou peu cuite, éviter les viandes fumées, marinées (gibier) sauf si elles sont vraiment bien cuites, laver soigneusement légumes, fruits et herbes aromatiques pour les débarrasser de tout résidu de terre et les éplucher. Si vous ignorez comment ils ont été préparés, n’en mangez pas.

Les produits toxiques pour votre enfant

Un principe de précaution : 0 alcool pendant la grossesse

Quand vous consommez de l’alcool durant votre grossesse, il passe dans le sang futur bébé par l’intermédiaire du placenta. Or, lalcool est toxique pour le fœtus, il peut nuire à son développement. Il peut être à l’origine de malformations des organes ou entraîner des atteintes du cerveau. C’est pourquoi il est conseillé de ne pas consommer dalcool tout au long de la grossesse.

Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à en parler aux soignants qui suivent votre grossesse ou à des professionnels spécialisés dans l’accompagnement des femmes enceintes en difficulté avec l’alcool. Retrouvez toutes les informations pour être accompagnée et réponses à vos questions sur le site Alcool Info Service.

Si vous fumez, faites-vous accompagner pour arrêter

Vouloir un enfant, c’est une très bonne raison d’arrêter de fumer car fumer, ou être exposé à la fumée de cigarettes, diminue la fertilité que l’on soit un homme ou une femme. Pendant votre grossesse, il est préférable d’arrêter complètement de fumer. Même un petit nombre de cigarettes est mauvais pour votre santé et celle de l’enfant à naître. Quel que soit le moment de la grossesse, l’arrêt du tabac sera toujours bénéfique. Retrouvez toutes les informations nécessaires pour vous faire accompagner et les réponses à vos questions sur le site Tabac Info Service.

Les bons gestes dhygiène

Certaines maladies infectieuses peuvent avoir des conséquences importantes pour la femme enceinte et le fœtus, ou pour le nourrisson. En adoptant les bons gestes au quotidien, vous réduisez le risque de les attraper. Que ce soit lors des courses ou sur la manière de nettoyer votre réfrigérateur.

Se laver les mains régulièrement

Lavez-vous soigneusement les mains, régulièrement, avec du savon, pendant au moins deux minutes, et si possible en vous brossant les ongles. Soyez particulièrement vigilante à bien les laver après être allée aux toilettes, avoir jardiné, touché des objets souillés par de la terre ou du sable, ou touché un animal. N’oubliez pas de vous laver les mains après avoir manipulé des aliments crus (viande, œuf, poisson, crudités) et nettoyé le plan de travail et les ustensiles.

Si vous avez un chat, évitez de changer vous-même sa litière (qui doit dans l’idéal être changée tous les jours). Si vous devez le faire, portez des gants et lavez-vous bien les mains ensuite.

Bien gérer son réfrigérateur

Nettoyez régulièrement votre réfrigérateur à l’aide d’un détergent adapté, en portant des gants. Rincez à l’eau claire puis désinfectez à l’eau javellisée. Veillez à ce que sa température soit comprise en permanence entre 0°C (haut du réfrigérateur) et 4°C (bas du réfrigérateur).

Vérifiez les dates limites de conservation des produits et ne tardez pas à les consommer après l’ouverture. Emballez bien les aliments fragiles (viandes et poissons crus) et placez-les dans le haut du réfrigérateur (zone la plus froide). Séparez les aliments crus des aliments cuits. Emballez les restes (à l’aide de film étirable, de boîtes hermétiques ou de boîtes en verre) et ne les conservez pas plus de deux ou trois jours. Enfin, laissez décongeler les aliments au réfrigérateur et non à température ambiante.

Faire les courses et bien conserver les aliments

Pendant les courses, si vous achetez des produits alimentaires frais :

  • Vérifiez les dates limites de consommation et les températures de conservation indiquées sur les emballages ;
  • Achetez-les en dernier, pour ne pas les laisser trop longtemps exposés à température ambiante. 

De retour à la maison :

  • Rangez rapidement les surgelés et congelés au congélateur ou préparez-les. Ne recongelez jamais un produit qui aurait été décongelé volontairement ou par erreur.
  • Conservez les aliments périssables faits maison à maximum +4°C pendant maximum 3 jours. De même pour les produits fabriqués par des artisans (boucher, charcutier…) ou vendus au détail ou à la coupe.
  • Enlevez les cartons et plastiques d’emballage pour éviter qu’ils contaminent d’autres aliments. Cela favorise aussi la circulation de l'air froid.

Bien préparer les aliments

Certains gestes sont à adopter au quotidien :

  • Laver soigneusement les fruits et légumes pour éviter tout germe microbien, même s’ils vont être épluchés.
  • Bien cuire la viande, notamment la viande hachée qui doit être cuite à coeur.
  • Respecter les temps et températures de stérilisation indiqués sur les notices d’utilisation des autocuiseurs pour la réalisation des conserves. 
  • Ne pas consommer les aliments de conserves bombées, rouillées, ou dégageant une odeur suspecte à l’ouverture.

Il est possible de limiter l'exposition aux substances chimiques en adoptant petit à petit de bons réflexes d’achat et en prenant des précautions alimentaires lors de la grossesse.