De la naissance à 4 mois, du lait, rien que du lait

Que vous choisissiez de donner le sein ou le biberon, jusqu’à l’anniversaire de ses 4 mois, un enfant ne doit prendre que du lait, sans rien d’autre. Mais pas n’importe lequel ! Le vôtre est particulièrement adapté à ses besoins. Les substituts au lait maternel (ou « laits infantiles ») sont aussi une bonne alternative.

Allaitement ou « laits infantiles » ?

Allaiter au sein est une décision personnelle. Pour une mère, être soutenue par son entourage proche et avoir les conseils de professionnels formés facilite la mise en route de l’allaitement et son maintien. Le lait maternel est laliment le mieux adapté à votre enfant. Il contient tout ce dont il a besoin dès la naissance et évolue constamment pour s’adapter à sa croissance au fil des semaines et même durant la tétée. Il réduit les risques d’infections, en lui transmettant vos anticorps (cellules capables de neutraliser les microbes).

Le saviez-vous ?

Un enfant allaité est exposé à différentes saveurs provenant des aliments consommés par sa mère, ce qui permet une vraie variation du lait d’un jour à l’autre. Cela l’aidera à accepter une variété d’aliments quelques mois voire quelques années plus tard.

Pendant combien de temps faut-il allaiter ?

Il est recommandé d’allaiter jusqu’aux 6 mois de l’enfant mais même sur une période plus courte, c’est bénéfique à sa santé et à celle de la mère. Si on veut prolonger, on peut donner le sein aussi longtemps qu’on le souhaite. Le tire-lait permet de continuer à allaiter à la reprise du travail.

Quand l’alimentation au sein est bien installée, on peut aussi alterner avec des biberons de préparation pour nourrisson (ou « lait infantile ») en cas de besoin (par exemple si la maman s’absente…).

Vous ne souhaitez pas allaiter ?

Il existe des préparations spécifiques pour les enfants en bas âge, qu’on appelle « lait 1er âge ». Les « laits infantiles », en poudre, doivent être données selon les doses conseillées par votre professionnel de santé, jusqu’à ce que vous commenciez la diversification de l’alimentation de votre enfant (entre 4 et 6 mois). Vous passerez à une préparation de suite ou « lait 2e âge » dès que votre enfant aura au moins un repas complet sans lait par jour. N’hésitez pas à découvrir nos conseils pour bien choisir, préparer et donner les biberons.

Les boissons végétales

Les boissons végétales sont souvent vendues avec l’appellation « lait » (« lait d’amande » par exemple) alors qu’elles n’en sont pas ; même enrichies en calcium, elles ne répondent pas aux besoins nutritionnels des enfants de moins de 1 an.

Attention au lait animal ! Le lait de vache nest pas du tout adapté au système digestif des enfants de moins dun an. Pour les mêmes raisons, ne leur donnez pas du lait de chèvre, jument, ânesse, brebis… Ne leur donnez pas non plus du lait cru, en raison des risques infectieux.

Comment arrêter l’allaitement ?

Le sevrage doit se faire en douceur. Au cours de cette étape, l’enfant passe progressivement du lait maternel au « lait infantile ». Supprimez les tétées une par une, en commençant par celles du milieu de journée qui sont souvent les moins abondantes. Supprimez ensuite celles du soir, puis celles du matin. L’idéal est de laisser une semaine entre chaque suppression de tétée. Si ce n’est pas possible, essayez de laisser au moins deux ou trois jours.

Allaiter quand vous vous absentez ou vous reprenez le travail, c’est possible ! Vous pouvez continuer de donner les tétées du matin et du soir.

L’allaitement est un moment privilégié entre la mère et son enfant. Il peut néanmoins se ponctuer de petites difficultés, principalement au tout début : pour y remédier, adressez-vous à un professionnel ou rapprochez-vous de votre entourage. Il existe également des associations de promotion de l’allaitement qui peuvent vous aider. Vous pouvez également consulter le site 1000-premiers-jours pour découvrir les recommandations et conseils sur l’allaitement.