À partir de 6-8 mois : on touche, on mâche, on découvre de nouvelles textures

À partir de 6/8 mois, selon l’âge auquel vous avez commencé à diversifier son alimentation, c’est important de proposer progressivement de nouvelles textures à votre enfant. Il va ainsi pouvoir développer ses capacités à bien mâcher. Les repas de votre enfant se diversifient, mais le lait reste à la base de l’alimentation.

Faites-lui découvrir de nouvelles textures et expérimenter de nouvelles manières de manger

Introduisez une seule nouvelle texture par repas. Si vous donnez des petits pots, variez les marques et les recettes, la consistance et la taille des morceaux varient d’un produit à l’autre.

Votre enfant va se familiariser avec la cuillère, la tasse… plus tard ce sera la fourchette. Laissez-le aussi prendre des morceaux tendres avec ses doigts : il va les malaxer, les suçoter, les mâchouiller puis les avaler. Vous pouvez aussi lui donner de l’eau au verre, en l’aidant pour boire.

Il est important que votre enfant soit bien assis et sous votre regard pendant toute la durée du repas. 

Quelques signes qu’un enfant est prêt pour de nouvelles textures

  • Il avale les purées lisses et épaisses sans problème
  • Il maintient sa tête et son dos droits dans sa chaise
  • Il fait des mouvements de mâchonnement quand il porte quelque chose à sa bouche
  • Il est capable de tenir un aliment et de le porter à sa bouche (il cherche à se nourrir seul)
  • Il essaye de prendre des aliments dans votre assiette

À la crèche ou chez la nounou

N’hésitez pas à parler des habitudes alimentaires que vous souhaitez donner à votre enfant avec les personnes qui le gardent. C’est important qu’on respecte vos choix.

Ordre des différentes textures à proposer progressivement

→ À partir de 6/8 mois :

  • Tous les aliments hachés ou écrasés grossièrement à la fourchette (purée granuleuse)
  • Purées dans lesquelles on ajoute des pâtes alphabet, de la semoule, du riz bien cuit, de petits morceaux de volaille, de viande tendre ou de poisson très cuits, de l’œuf dur haché.

→ À partir de 8 mois :

  • Aliments en morceaux très mous qui s’écrasent entre la langue et le palais ou entre les doigts (comme la banane par exemple)

→ À partir de 10 mois : 

•  Aliments en morceaux à croquer, à mâcher avec les dents (aliments cuits, fruits crus, crudités en petits morceaux…)

Le saviez-vous ?

Même sans dents, un enfant peut mastiquer des morceaux mous, fondants.

Proposer un quignon de pain à votre enfant de temps en temps au repas permet de stimuler la mastication et de fortifier la mâchoire. Au début, il est préférable de remplacer le pain lorsqu’il est trop imbibé de salive car un morceau risque de se détacher.

Pour vérifier la texture d’un aliment, vous pouvez la tester vous-même et voir s’il s’écrase contre le palais avec la langue ou entre les doigts.

Attention, ne donnez pas d’aliments petits, durs et ronds (type cacahuète) à un enfant de moins de 5 ans, il risquerait de s’étouffer. Coupez toujours les aliments mous et ronds ou ovales en deux avant de les donner.

La diversification menée par l’enfant (DME)

Certains parents pratiquent la diversification menée par l’enfant (DME), qui consiste à proposer directement des morceaux d’aliments bien cuits à l’enfant sans avoir donné avant de purée ni de compotes ni d’aliments à la cuillère afin qu’il découvre les aliments avec les mains, ceci dans l’optique de favoriser son éveil au goût et au plaisir de manger. C’est possible à partir de 6 mois environ, dès que l’enfant sait se tenir bien assis et sait attraper et porter à la bouche. Mais attention, il s’agit d’une découverte accompagnée. Les parents ont un rôle fondamental en observant ce que l’enfant ressent et apprécie, en l’encourageant et en le rassurant, et en veillant à ce que l’enfant déglutisse bien.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires