Nutri-Score : les réponses à vos questions

Le Nutri-Score vous permet de choisir les produits de meilleure qualité nutritionnelle en un coup d’oeil. Mais il soulève parfois des questions, voici quelques explications pour vous aider à bien l’utiliser et mieux manger au quotidien.

Comment bien utiliser le NS ?

A retenir : Le Nutri-Score vous permet de comparer des produits du même rayon, de marques différentes, ou consommés à la même occasion.

Le saviez-vous ? Pour vous aider à mieux manger en toute occasion, le Nutri-Score se développe aussi sur les menus des restaurants d’entreprises et dans la restauration rapide.

Pourquoi certaines frites sont Nutri-Score A ?

A retenir : Le Nutri-Score est calculé sur le produit tel qu’il est vendu, alors en plus de choisir le meilleur Nutri-Score il faut aussi faire attention au mode de préparation à la maison (friture, sel, sauces…).

Pour en savoir plus sur le calcul du Nutri-Score rendez-vous sur notre article « Qu’est-ce que le Nutri-Score ».

Un Nutri-Score C c’est bon ou mauvais ?

A retenir : Tout dépend du produit. Pour les yaourts qui peuvent être notés A, B ou C, le Nutri-Score C, est le moins bon score possible. Pour les huiles, qui peuvent être notées C,D ou E, le Nutri-Score C, est le meilleur score possible.

Bon à savoir : Au quotidien, ne cherchez pas à consommer que des produits Nutri-Score A et B. Les aliments classés D et E peuvent tout à fait s’inscrire dans une alimentation équilibrée, à condition de les consommer en petite quantité et pas trop souvent.

Le Nutri-Score prend-il en compte les additifs ?

Pour savoir si un aliment est peu ou très transformé, vous pouvez vous fier à la classification NOVA. Mais c’est quoi ? Les aliments sont classés en fonction d’une note qui va de 1 à 4 :

  • Groupe 1 - Aliments non transformés ou très peu transformé : on y trouve par exemple les œufs, la viande, le poisson, les fruits et légumes frais, les champignons frais, le riz, les pâtes, le lait…
  • Groupe 2 - Ingrédients culinaires transformés : on y trouve par exemple les huiles, le beurre, le sucre et le sel… Ils sont utilisés pour la préparation, l’assaisonnement et la cuisson des aliments du groupe 1.
  • Groupe 3 - Aliments transformés : par exemple les fromages artisanaux, les conserves de poisson au naturel, les compotes de fruits, le pain frais, les légumes en conserve ou surgelés natures ou préparés sans ajout d’additifs, yaourt nature, viande ou charcuterie conservée uniquement par salaison…
  • Groupe 4 - Produits alimentaires et boissons ultra-transformés : on y trouve par exemple les sodas, les nuggets à base de poulet, poisson ou viande reconstituée, les cordons bleu industriels, les nouilles instantanées…

Il est recommandé de limiter les aliments ultra-transformés.

Astuce : Pour limiter les additifs le mieux est de cuisiner maison le plus souvent possible. Quand vous achetez des produits transformés par précaution, privilégiez les aliments sans additifs ou avec la liste la plus courte d'additifs. Les additifs figurent sur la liste des ingrédients.

Enfin, les logos Eurofeuille et « AB » permettent d’identifier les produits issus de l’agriculture biologique. Ils peuvent donc être utilisés en complément du Nutri-Score.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires