Le chocolat, kézako ?

L’aliment par excellence à Pâques… c’est le chocolat ! On lui prête d’ailleurs de nombreuses vertus... Mais il est avant tout synonyme de plaisir et de convivialité et, s’il est consommé avec modération, il a sa place dans une alimentation équilibrée. Petit focus sur ce produit tant apprécié.

Que contient le chocolat ?

Le chocolat contient majoritairement des lipides (graisses) et des glucides simples (sucre). La teneur en ces deux nutriments varie en fonction de la nature du chocolat mais l’apport en calories reste sensiblement constant :

  • le chocolat noir à 70 % est moins riche en glucides (environ 33%) mais plus riche en lipides (environ 42%),
  • les chocolats au lait ou blanc sont plus sucrés (56%) et moins gras (32%).

Le chocolat comporte aussi des minéraux : du potassium ainsi que du magnésium et du phosphore, ce qui lui vaut sa réputation de produit anti-stress... En réalité, il faudrait pour obtenir ce bénéfice en consommer de grosses quantités ! Ne serait-ce pas avant tout le plaisir de le manger qui nous déstresse ?

Lequel choisir ?

Celui qu’on aime ! Les produits, appelés « sans sucre », n’ont pas d’intérêt documenté et ne paraissent pas devoir être conseillés car leur goût est souvent altéré.
Consommez-le toutefois sans en abuser (quelques carrés) et veillez à ce que les autres plats du repas ne soient pas trop gras et suffisamment riches en fibre.

Et pour les enfants ?

Le conseil est le même pour les enfants, même si avec le petit-déjeuner et le goûter ils en consomment naturellement davantage que les adultes. Il faut donc veiller à ce que vos enfants aient une activité physique importante.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires