La dénutrition

A partir de 75 ans, les besoins nutritionnels restent assez proches des repères du PNNS pour tous. Certains risques sont néanmoins à surveiller, c’est le cas de la dénutrition. Avec l’âge, il est fréquent de constater une diminution de l’appétit, souvent provoquée par une perte du goût.

Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner correctement et c’est notre alimentation qui nous l’apporte. Ainsi, si vous ne mangez pas suffisamment pour répondre à vos besoins, vous risquez de ressentir plus vite une sensation de fatigue. On parle alors de dénutrition.

Cet état se traduit par une perte de poids, et notamment par une diminution de la masse musculaire. Cet affaiblissement peut s’avérer dangereux pour la santé et la dénutrition doit donc être détectée le plus tôt possible.

Comment repérer les signes de dénutrition ?

Pesez-vous tous les mois. Si vous notez une perte de 2 kilos en un mois ou de 4 kilos au cours des 6 derniers mois, parlez-en à votre médecin. Si vous avez l’impression de flotter dans vos vêtements, c’est que vous avez dû perdre du poids. Demandez également conseil à votre médecin.

Comment continuer à bien manger ?

  • Gardez un œil sur le contenu de votre réfrigérateur et de vos placards pour vous assurer qu’ils sont toujours bien remplis.
  • Continuez de prendre 3 repas par jour, même s’ils sont plus légers. Si vous n’avez plus suffisamment faim pour terminer votre repas avec un produit laitier ou un fruit ? Mangez-les au goûter ou en collation dans la soirée.
  • Enrichissez votre alimentation : ajoutez du fromage râpé dans vos pâtes ou sur vos légumes. Vous pouvez également compléter un gratin d’un œuf battu.
  • Bannissez les produits allégés.
  • Privilégiez les protéines pour entretenir vos muscles : mangez, une à deux fois par jour, de la viande, des œufs ou du poisson. Optez également pour trois voire quatre produits laitiers par jour.
  • Stimulez votre appétit en parfumant vos plats avec des épices ou des herbes aromatiques. Ne supprimez pas le sel de votre alimentation sauf si votre médecin vous l’a prescrit : cet ingrédient relève le goût des aliments.
  • Variez les modes de cuisson et les textures pour éviter la monotonie.
  • Prenez le temps de décorer un peu la table (nappe, vaisselle, fleurs).

Pour tout savoir sur la nutrition après 75 ans, téléchargez le guide complet (PDF, 2.48Mo) du PNNS. Si vous accompagnez une personne âgée, téléchargez le guide nutrition (PDF, 784Ko) spécialement réalisé pour les aidants des personnes âgées.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires