Les troubles digestifs

La grossesse s’accompagne parfois de nausées, de vomissements, de remontées acides… Comment mieux les gérer et les limiter ?

Nausées et vomissements

Les nausées s’arrêtent généralement après le quatrième mois de grossesse. Elles sont accentuées par un temps trop long entre deux repas : fractionner vos prises alimentaires peut donc être une solution. 
Allégez vos 3 repas principaux et complétez-les par un goûter à 16 h et une collation le soir, pour ne pas avoir trop faim pendant la nuit.

Pour reprendre rapidement des forces après le jeûne de la nuit, essayez de ne pas prendre votre petit-déjeuner trop tard.

Vous souffrez de remontées acides ?

  • Pensez à fractionner vos prises alimentaires, comme expliqué dans le paragraphe précédent.
  • Prenez le temps de manger en mâchant bien les aliments. Faites de votre repas un moment de détente : prenez-le autant que possible à table, assise et dans une ambiance calme.
  • Limitez votre consommation d’aliments gras, acides et pimentés.
  • Ne vous couchez pas tout de suite après le repas du soir, laissez le temps à votre estomac de débuter la digestion.

Constipation

Un manque d’appétit au moment du repas ou une alimentation pauvre en fibres peut être à l’origine de la constipation. Essayez d’augmenter votre consommation de fibres : elles aident au transit intestinal. Les fruits et légumes et les féculents sont naturellement riches en fibres. Ainsi, privilégiez les aliments complets (pâtes, riz, pain).

Il est également important de boire suffisamment. Certaines eaux minérales contiennent beaucoup de magnésium (plus de 50mg de magnésium par litre d’eau). Ce minéral favorise le bon fonctionnement du transit.

L’activité physique permet également de faciliter le transit intestinal : essayez de faire l’équivalent de 30 minutes de marche par jour (si cela ne vous est pas contre-indiqué).

Attention : l’utilisation de laxatifs n’est pas recommandée sans avis médical.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires