La 3ème étape de diversification (après 1 an)

Votre enfant a désormais une alimentation variée, mais ses besoins ne sont pas encore ceux d’un adulte. C’est à cet âge qu’il commence à exprimer son refus et il est donc important de mettre en place dès maintenant de bonnes habitudes alimentaires.

Du lait, toujours du lait !

Jusqu’à l’âge de 3 ans, le lait reste présent dans l’alimentation de votre enfant à hauteur de 500 ml par jour. Remplacez le lait 2ème âge par un lait de croissance. Etant bien adapté aux besoins de l’enfant, ce type de lait est recommandé, mais sinon, les laitages entiers sont préférables aux laitages réduits en graisse.

Vous pouvez également, de temps en temps, remplacer une partie du lait par des produits laitiers adaptés et enrichis en fer, vitamines et acides gras essentiels (yaourts, fromages blancs).

Vous pouvez aussi lui donner de petits morceaux de fromage.

D’autres boissons ?

Lorsque l’alimentation se diversifie, les apports en eau diminuent : l’enfant consomme de nouveaux aliments qui contiennent moins d’eau que le lait. La seule boisson indispensable est l’eau pure : l’eau du robinet (renseignez-vous auprès de votre mairie pour vous assurer qu’elle est adaptée aux besoins des enfants en bas âge), l’eau de source ou l’eau minérale (faiblement minéralisée). Si votre enfant refuse de boire c’est probablement qu’il n’a pas soif.

Les jus de fruits ne sont pas indispensables. Évitez de lui donner des sodas, même light, ou des sirops : votre enfant risque de s’habituer au goût sucré et, par la suite, de refuser l’eau nature.

Des fruits, des légumes, de la viande et des féculents

Voici quelques repères pour mieux cerner les aliments à donner à votre enfant : des fruits et des légumes : toutes les variétés sont « autorisées ». Vous pouvez introduire les crudités et les fruits crus. Vous pouvez commencer à introduire les légumes secs (lentilles, haricots blancs, pois cassés…) à partir de 15 mois, sous forme de purée dans un premier temps.

Des produits céréaliers à chaque repas.

De la viande, du poisson ou des œufs : 30 g par jour, sous forme mixée (soit environ 6 cuillère à café).

Limiter certains aliments

Le sucre, le miel ou le chocolat.

Le sel. Essayez de cuisiner sans ajouter de sel et ne resalez pas les petits pots achetés dans le commerce (ils contiennent juste la bonne dose de sel qui convient à votre enfant). Pensez à éviter les fritures.

Après 2 ans : mon enfant est difficile

Sa capacité à dire « non » peut se traduire par un refus de goûter les mets nouveaux. On appelle ce phénomène la néophobie alimentaire ou peur de la nouveauté alimentaire. Au fil du temps, l’enfant s’est construit un répertoire alimentaire qui l’aide à appréhender le contenu de son assiette. Plus le répertoire est large, plus la sensation de néophobie sera faible. Mais ce n’est pas parce qu’un enfant rejette un aliment qu’il faut abandonner ! Au contraire, continuez de le lui proposer, au moins une fois par mois et sous la même forme.

Pour tout savoir sur l’alimentation de votre enfant, téléchargez le Guide nutrition pour les parents.

L’outil à coller sur le frigo ! Téléchargez le tableau complet de la diversification alimentaire.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires