La 1ère étape de diversification (6 mois - 8 mois)

Bébé grandit et s’intéresse à la nourriture qu’on lui propose. Mais son système digestif n’est pas encore complètement mature : il faut lui laisser le temps de s’habituer à de nouveaux aliments. Il est donc important de n’introduire qu’un aliment à la fois pour qu’il se familiarise avec sa texture et son goût.

Le lait

À cet âge-là, le lait reste l’aliment de base : votre enfant doit continuer de boire au moins 500 ml de lait par jour. À vous de choisir si vous continuez d’allaiter ou si vous passez aux biberons de lait infantile deuxième âge.

En plus de nourrir votre enfant, le lait participe à son hydratation pendant les premiers mois. Ainsi, vous n’avez pas à lui donner d’eau en plus, sauf en cas de fortes chaleurs. N’attendez pas qu’il manifeste sa soif. Les jus de fruits ne sont pas recommandés pour les enfants en bas âge : le lait maternel ou les laits infantiles apportent suffisamment de vitamines et minéraux pour ne pas avoir besoin de compléter avec un jus.

Etant bien adapté aux besoins de l’enfant, ces laits sont recommandés, mais sinon, les laitages entiers sont préférables aux laitages réduits en graisse.

Les légumes

Vous pouvez commencer à introduire des légumes dès le 6èmemois : dans le biberon de lait ou en complément de la tétée.

Comment bien les choisir ?

Choisissez des variétés bien tolérées par l’estomac de votre bébé : haricots verts, épinards, courgettes sans pépin ni peau, blanc de poireaux, carottes, etc. Évitez dans un premier temps les légumes riches en fibres comme le salsifis, l’artichaut ou le vert des poireaux.

Comment les préparer ?

Les légumes doivent toujours être cuits. Si vous nourrissez votre enfant au biberon, commencez par remplacer l’eau du biberon par l’eau de cuisson des légumes, sans y ajouter de sel (soit 210 g de bouillon + 7 mesures de lait). Par la suite, vous pourrez y ajouter progressivement des légumes mixés pour obtenir une soupe épaisse ne contenant plus que 5 mesures de lait. Si vous allaitez, cuisez vos légumes à l’eau ou à la vapeur, encore une fois sans ajouter de sel, mixez-les pour avoir une texture de soupe épaisse et donnez-la à la cuillère. Vous pouvez ajouter de la pomme de terre à la préparation pour lui donner une texture plus « solide » ainsi qu’un peu de matières grasses, etc.

À quel repas les donner ?

À midi, en complément du lait, au biberon ou à la petite cuillère. Si vous les donnez au biberon, pensez à utiliser une tétine 2ème âge, à fente élargie. À partir de 6 mois, vous pouvez lui donner un biberon de soupe avec 5 mesures de lait au repas du soir.

Les fruits

Proposez-les 15 jours après avoir introduit les légumes. À cet âge, les fruits doivent toujours être cuits.

Comment bien les choisir ?

Certains sont à privilégier : la poire, la pomme, la pêche, la banane ou les abricots.

Comment les préparer ?

Pour les fruits, préparez-les en compotes, en utilisant des fruits bien mûrs, cuits puis mixés, sans sucres ajoutés. Vous pouvez utiliser la pomme comme base : les enfants apprécient souvent sa texture douce et sa saveur sucrée naturelle. Vous pouvez aussi proposer à votre enfant des petits pots de fruits. Au fur et à mesure, vous pouvez introduire des textures moins homogènes et moins lisses en proposant à votre enfant des fruits écrasés par exemple, toujours sans ajout de sucre. Essayez de n’introduire qu’un seul fruit par jour pour laisser le temps à votre enfant de s’habituer au goût.

À quel repas les donner ?

Au repas de midi ou en complément du biberon ou de la tétée de l’après-midi.

La viande, le poisson, les œufs

Vous pouvez commencer à introduire la viande et le poisson dès le 6ème mois ; pour les œufs, attendez le 7ème mois. Ces aliments apportent des protéines, importantes pour le bon développement de l’organisme. Mais attention, les besoins d’un enfant ne sont pas les mêmes que ceux d’un adulte.

Comment bien les choisir ?

Variez le type de viande, en évitant les abats et les charcuteries (sauf le jambon cuit découenné). Pour le poisson, changez entre les variétés et les formats (frais ou surgelés) mais évitez le poisson pané. En ce qui concerne les œufs, ils doivent être consommés durs.

Quelles quantités ?

De 6 à 7 mois, ajoutez un peu de viande ou de poisson mixés dans une purée de légumes « maison » (environ 1 cuillère à café). De 7 à 8 mois, vous pouvez proposer, chaque jour : 10 g (soit 2 cuillères à café) de viande mixée ou de poisson mixé, et 1/4 d’œuf cuit dur.

Si vous n’avez pas le temps de cuisiner, vous pouvez également lui donner un petit pot de 200 g légumes/viande ou légumes/poisson.

Les féculents

La pomme de terre, en petites quantités, donne à vos plats une texture plus épaisse. Les farines infantiles peuvent être une bonne solution si votre enfant est un « petit mangeur ».

Comment les préparer ?

Cuisez les pommes de terre à la vapeur, puis moulinez-les et mélangez-les avec un légume (carottes, potiron, épinards, courgettes épépinées, haricots verts…). En ce qui concerne les farines infantiles, vous pouvez les ajouter au biberon (2 cuillères à café de farine 1er âge sans gluten) ou les utiliser dans une soupe de légumes.

À quel repas les donner ?

Ajouter les pommes de terre ou un peu de farine 1er âge à la purée du midi. Vous pouvez également mettre un peu de farine infantile dans le biberon du soir.

Les matières grasses ajoutées

Elles peuvent être ajoutées aux légumes, dans les purées et les soupes.

Comment bien les choisir ?

Optez pour du beurre ou des matières grasses végétales : huile de colza, olive, tournesol, etc. et évitez les fritures.

En quelles quantités ?

Une noisette de beurre ou une cuillère à café d’huile peuvent être ajoutées.


Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires