Pour les enfants de 0 à 6 mois

Le lait est l’aliment essentiel et unique de votre enfant pendant les 6 premiers mois. Mais pas n’importe lequel ! Le vôtre est particulièrement adapté à ses besoins. Les substituts au lait maternel (ou laits infantiles) sont aussi une bonne alternative.

Allaitement ou laits infantiles ?

Le lait maternel est l’aliment le mieux adapté à votre enfant. Il contient tout ce dont il a besoin dès la naissance et évolue constamment pour s’adapter à sa croissance au fil des semaines et même durant la tétée. Le lait maternel a d’autres avantages pour le nourrisson :

  • Il réduit les risques d’infections, notamment digestives, en lui transmettant vos anticorps (cellules capables de neutraliser les microbes).
  • Il aiderait à limiter les risques d’allergies chez l’enfant, surtout chez ceux ayant des prédispositions familiales.
  • Il participerait à réduire les risques de diabète ou d’obésité.

Pendant combien de temps faut-il allaiter ?

Allaiter, même sur une période courte, est bénéfique pour votre enfant. Il profitera des bienfaits de votre lait. Il est recommandé de poursuivre l’allaitement, si possible, pendant les 4 premiers mois, voire même jusqu’au 6ème mois. Si vous ne pouvez allaiter les 6 premiers mois, vous pourrez utiliser un lait infantile en relais.

Vous ne souhaitez pas allaiter ?

Il existe des préparations de lait spécifiques pour les enfants en bas âge. Rapprochez-vous de votre médecin pour plus de conseils. 

L’allaitement : un plus pour la maman

Il est important de ne pas se décourager même si les débuts de l’allaitement sont parfois difficiles. Rapidement, les inconvénients des débuts disparaîtront pour laisser la place à un moment d’échange privilégié avec votre enfant. De plus, l’allaitement maternel présente plusieurs avantages :

  • Il favorise la réduction du volume de l’utérus après l’accouchement.
  • Il aurait un effet protecteur contre certains cancers comme celui du sein ou des ovaires, notamment à un âge plus avancé.
  • Il ne nécessite pas de préparation spécifique et représente un certain gain de temps.

L’allaitement peut-il être contre-indiqué pour raison(s) de santé ?

Oui, des maladies ou traitements médicamenteux ne permettent pas d’allaiter, mais ils sont rares et peu nombreux. Renseignez-vous auprès de votre médecin.

Quand et comment arrêter l’allaitement ?

Le sevrage doit se faire en douceur. Au cours de cette étape, l’enfant passe progressivement du lait maternel au lait infantile. Supprimez les tétées une par une, en commençant par celles du milieu de journée qui sont souvent les moins abondantes. Supprimez ensuite celles du soir, puis celles du matin. L’idéal est de laisser une semaine entre chaque suppression de tétée. Si ce n’est pas possible, essayez de laisser au moins deux ou trois jours.

Même si vous reprenez le travail rapidement, vous pouvez continuer de donner les tétées du matin et du soir. L’allaitement est un moment privilégié de partage entre la mère et son enfant. Il peut néanmoins se ponctuer de petites difficultés, principalement au tout début : pour y remédier, adressez-vous à un professionnel ou rapprochez-vous de votre entourage. Il existe également des associations de promotion de l’allaitement qui peuvent vous aider.

Pour en savoir plus, téléchargez le Guide de l’allaitement maternel (PDF, 6Mo).

Les laits infantiles

Si on recommande l’allaitement dans les six premiers mois, les laits infantiles restent une très bonne alternative si on ne peut pas ou ne veut pas allaiter. Ils sont spécialement conçus pour répondre aux besoins de l’enfant. Dans le commerce, on les trouve sous forme liquide, prêts à l’emploi ou en poudre à diluer.

De la naissance à 6 mois : les laits 1er âge ou « pour nourrissons »

Si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas donner le sein à votre bébé, il faudra opter pour les laits 1er âge. Ils sont conçus pour remplacer au mieux le lait maternel pendant toute la période où l’enfant ne se nourrit que de lait (jusqu’à 6 mois environ).

À partir de 6-7 mois : les laits 2ème âge ou « de suite »

Proposez-le à votre enfant lorsqu’il est prêt à faire au moins un repas complet sans lait par jour. Le passage au lait 2ème âge se fait habituellement vers 6-7 mois, mais jamais avant 4 mois. Après 6 mois, même si le lait n’est plus l’aliment exclusif, il est recommandé de continuer à donner au moins 500 ml de lait 2ème âge par jour à votre enfant, et ce jusqu’à un an.

De 1 an à 3 ans : les laits 3ème âge ou « de croissance »

Ils sont élaborés pour répondre aux besoins spécifiques des enfants de 1 an à 3 ans et notamment ses besoins en fer et acides gras essentiels.


Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires