La friture, avec précaution et modération

La friture, tout le monde en raffole. Le problème, c’est que c’est gras ! Les aliments sont plongés dans un bain d’huile très chaud (140-180 °C) et voient leur densité nutritionnelle changer au cours de la cuisson : l’eau qu’ils contiennent est peu à peu remplacée par les matières grasses de la friture et une partie de leurs vitamines est détruite sous l’effet de la chaleur.

Pour limiter les dégâts, privilégiez une huile végétale « pour friture et assaisonnement » et choisissez des aliments adaptés : pommes de terre, petits poissons, anneaux de calamars… Autres précautions utiles : limitez un même bain de friture à 5 utilisations, pour éviter que l’huile devienne toxique et filtrer les déchets brûlés à chaque fois !

Quelques règles simples pour une friture réussie

  • Utiliser un matériel approprié : une bassine à frire munie d’un panier, une friteuse électrique équipée ou non d’un thermostat ou encore une poêle, à remplir moins généreusement d’huile.
  • Enrober les mets délicats (petits poissons) dans de la chapelure ou de la pâte à beignets ; la panure absorbera l’essentiel des matières grasses et laissera l’aliment quasiment intact.
  • Plonger les aliments supportant bien la chaleur (pommes de terre) directement dans le bain de friture.
  • Une fois les aliments frits, les déposer sur du papier absorbant pour éliminer l’excédent de graisse.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires