Faites vous-même vos conserves maison !

Des légumes à la volaille, en passant par le poisson et les fruits : faites vous-même vos conserves maison et dégustez toute l’année de délicieuses terrines, sauces, confitures et fruits en sirop !

Une conserve, c’est quoi exactement ?

Jusqu’au XVIIIème et depuis des siècles, les aliments se conservaient essentiellement par séchage, salage, fumage et fermentation, ou bien confits dans la graisse ou le sucre.

En 1795, le confiseur français Nicolas Appert découvre l’appertisation, ou stérilisation par la chaleur. Il réalise que pour consommer les aliments en toute sécurité, il faut d’abord les traiter par la chaleur, avant de les mettre à l’abri de l’air. Il faudra attendre soixante ans après cette découverte, pour que Louis Pasteur mette en évidence le principe scientifique de l'influence de la chaleur sur la qualité bactériologique d'un produit.

Nicolas Appert décrit son procédé dans son ouvrage « L’art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales », dont la large diffusion donnera lieu à des améliorations telles que l’utilisation d’emballages en métal plutôt qu’en verre : la conserve en métal telle qu’on la connaît était née. 

Des légumes, à la volaille, en passant par le poisson et les fruits, on peut mettre pratiquement tous les types d’aliments dans les conserves. Ce procédé de conservation va rapidement démontrer ses avantages sur les méthodes traditionnelles qui modifiaient profondément le goût et les qualités nutritionnelles des aliments, jusqu’à devenir un produit de consommation courante.

Au début du XXème siècle, plus de deux siècles après l’invention de Nicolas Appert, chaque français consomme en moyenne 50 kilos de conserve chaque année. 

3 bonnes raisons de faire soi-même ses conserves

Mangez plus sain et plus savoureux

Faire vos conserves vous-même vous permet de retrouver le bon goût des légumes et fruits préparés à pleine maturité. En préparant vos conserves dans le respect de la saisonnalité des produits, vous profitez de fruits et légumes savoureux et vous vous régalez toute l’année de délicieuses sauces préparées avec des tomates récoltées en plein été !

Faire vos conserves maison vous permet aussi de savoir exactement ce qu’il y a dans vos préparations et de contrôler leur teneur en gras, en sel et sucre. Pas besoin de rajouter d’additifs ni de conservateurs car la stérilisation assure la conservation de vos aliments.

De plus, ce mode de conservation n’altère pas le goût des aliments contrairement à la congélation qui, en les déshydratants, rend les produits moins savoureux.

Autre avantage de la mise en conserve maison, le verre des bocaux est le plus sain des conditionnements : naturel et résistant, il est aussi étanche et recyclable.

Luttez contre le gaspillage des denrées

En 2015, selon un rapport de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), ce sont 10 millions de tonnes de nourriture qui ont été gaspillées en France. En réalisant vous-mêmes vos conserves, vous contribuez à votre échelle à lutter contre le gaspillage alimentaire, tout en réalisant des économies ! Un potager trop généreux ? Des fruits et légumes abîmés ? Ne jetez plus rien et faites des conserves !

Ce mode de conservation des aliments est aussi écologique car il permet d’éviter l’impact environnemental lié à la fabrication, au transport, et au recyclage des conserves achetées en supermarché. Grâce aux conserves maison, vous pouvez aussi vous permettre de consommer des fruits et légumes quand vous voulez sans pour autant augmenter votre empreinte carbone. L’occasion en plein hiver, de vous régaler de pêches juteuses qui n’auront pas fait des milliers de kilomètres depuis l’Afrique du Sud. Contentez-vous juste d’ouvrir l’une des conserves faites par vos soins cet été avec de savoureuses pêches du verger ! 

Adoptez un mode de consommation pratique et convivial

Facilement transportables, idéales pour un pique-nique ou un repas improvisé en quelques minutes, les conserves constituent des contenants très pratiques.

Amusez-vous le weekend ou pendant les vacances, à faire vos conserves à plusieurs à la maison : de la récolte à la mise en pot, cela constitue une activité ludique et un moment de plaisir à partager avec vos enfants !

Comment faire ses conserves maison ?

Au préalable : le choix des bocaux et des produits

La première étape pour réaliser vos conserves maison consiste à vous procurer des bocaux en verre. Ces derniers doivent être parfaitement étanches et ne pas présenter d’ébréchures. Avant remplissage, lavez minutieusement vos bocaux à l’eau chaude et au savon et faites-les sécher à l’air libre.

Le seul point d’attention concerne la fraîcheur et la qualité de vos produits : ils doivent obligatoirement être frais et ne pas avoir été congelés ou décongelés. Les légumes doivent être blanchis au préalable et les volailles parfaitement vidées et lavées. 

La préparation, stérilisation et conservation

Si vous souhaitez conserver des produits entiers (légumes, fruits, poissons, etc.), disposez-les crus ou cuits selon les recettes dans le bocal puis remplissez ce dernier avec une préparation liquide jusqu’au niveau de remplissage gravé à 2 cm du rebord.

Cette préparation varie selon les produits et les recettes, mais il s’agit généralement d’eau bouillante pour les légumes, de bouillon ou d’huile pour les conserves de poisson, et d’un sirop obtenu à partir d’un mélange de sucre et d’eau bouillante pour les fruits.

Dans le cas de préparations telles que les compotes, terrines, soupes, etc., remplissez votre bocal de vos produits cuisinés et procédez directement à la stérilisation.

Cette étape primordiale, consiste à chauffer vos bocaux à plus de 100° pour tuer les bactéries qui rendraient vos préparations impropres à la consommation. Vous pouvez utiliser un stérilisateur électrique à vous procurer dans un magasin d’électroménager, ou bien le faire manuellement. Pour cela, prenez une cocotte ou une grande casserole, mettez vos bocaux à l’intérieur et recouvrez-les d’eau. Portez l’eau à ébullition et laissez-vos bocaux dans l’eau bouillante de 30 minutes jusqu’à 2 heures, en fonction des préparations. Une fois le temps écoulé, laissez les bocaux refroidir dans l’eau puis retirez-les et stockez-les à l’abri de la lumière et de l’humidité dans un endroit frais.

Idéalement, consommez vos conserves d’une année sur l’autre, même si rien ne vous empêche de les garder plusieurs années !

Idées de recettes de conserves

Maquereaux en conserve (6 personnes)

Pour cette recette de maquereaux en conserve très simple à réaliser, demandez à votre poissonnier de préparer 6 maquereaux (vous pouvez aussi les étêter et vider vous-même). Découpez 2 carottes en rondelles et émincez 2 oignons. Dans un faitout, disposez les maquereaux, ajoutez-y les carottes, les oignons, quelques clous de girofle, ainsi qu’un bouquet de thym, du sel et du poivre. Couvrez ensuite de 25 cl de vin blanc. Potez à ébullition puis laissez frémir 5 minutes. À l’aide d’une écumoire, retirez les maquereaux et rangez-les bien serrés tête –bêche dans un bocal en verre. Recouvrez du court bouillon de cuisson jusqu’à 2 cm du rebord du bocal. Fermez hermétiquement votre bocal, et procédez à la stérilisation en le plongeant 2h dans une eau bouillante à 100°.

Soupe de carottes en conserve (4 personnes)

Cet hiver, réchauffez-vous grâce à une bonne soupe de carottes en conserve ! Pour cela, lavez, épluchez, et taillez en rondelles 1 kg de carottes. Pelez et hachez une échalote, et réduisez en copeaux un morceau de gingembre d’environ 2 cm. Dans une cocotte, faites fondre une échalote avec le gingembre dans 1 c. à s. d’huile de tournesol durant 2 minutes à feu vif. Ajoutez ensuite les carottes et 2 c. à c. de curcuma, salez, poivrez, puis versez directement 1L d’eau et laissez mijoter à couvert environ 20 minutes jusqu’à ce que les carottes ne soient plus dures. Ajoutez ensuite 200 ml de lait de coco et mixez avec un mixeur plongeant jusqu’à obtenir un beau velouté. Si ce dernier vous paraît trop épais, ajoutez de l’eau. Laissez encore mijoter 5 minutes en remuant. Remplissez sans attendre vos bocaux jusqu’à 2 cm, fermez et procédez au traitement thermique, 1 heure à 100°. 

Compote pomme/poire/coing en conserve (4 personnes)

Pour disposer de compote de pomme, poire et coing toute l’année, lavez, épluchez et coupez en morceaux 3 pommes Golden, 3 pommes Williams et 2 coings bien mûrs. Faites-les cuire à feu moyen en ajoutant les graines d’une gousse de vanille. Remuez régulièrement et retirez du feu une fois la consistance souhaitée obtenue. Versez immédiatement le mélange dans vos bocaux jusqu’à 2 cm du bord, et procédez à la stérilisation, 40 minutes à 100°.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires