Entre surf et pirogue, la déferlante stand-up paddle 

Sur la côte ou en eau douce, depuis quelques années, le stand-up paddle s’est imposé comme le loisir tendance des vacances. Cette activité, qui se pratique debout sur une planche avec une pagaie, a progressivement conquis les plages et les lacs français. Et pour cause, en plus d’être sportif, le stand-up paddle est ludique et accessible à tous !

Aux origines du stand-up paddle

Originaire de Polynésie, le stand-up paddle est considéré comme l’ancêtre du surf moderne : les rois polynésiens surfaient les vagues debout (stand-up) sur une longue planche en bois aidés d’une pagaie (paddle).

La pratique plus sportive du stand-up paddle est née à Hawaï dans les années 1940-1950 sous l’impulsion des premiers Beach Boys, pour qui il était plus facile de surveiller les baigneurs en étant debout sur leur planche. Si le stand-up paddle a vite été dépassé par l’arrivée des planches de surf courtes, sa pratique a connu un nouvel élan au début des années 2000.

Importé par un surfeur américain sur les plages landaises en 2007, le stand-up paddle connaît depuis un succès grandissant et se développe de plus en plus en France. Le premier championnat d'Europe de stand-paddle s’est même tenu sur nos plages landaises, à Hossegor, en juin 2016.

Les différents usages du stand-up paddle

Plus large et stable qu’une planche de surf classique, le stand-up paddle est réputé plus simple à pratiquer que son cousin. Il est également plus accessible : pas besoin de vagues pour en profiter pleinement !

Cette activité permet d’allier pratique sportive et découverte de la nature car contrairement au surf, le stand-up paddle ne se pratique pas que sur le littoral. Vous aurez ainsi le plaisir d’admirer la vue depuis votre planche tout en faisant de l’exercice !

En sport ou en loisir, sur mer ou sur lac, les usages du stand-up paddle sont très variés :

-          La balade : c’est la manière la plus accessible pour s’initier au stand-up paddle. Privilégiée par les vacanciers et les paddleurs occasionnels, cette pratique vous permet de découvrir les étendues d’eau autrement tout en effectuant une activité physique. Debout sur votre planche, prenez de la hauteur et admirez la nature autour de vous !

-          Le surfing : cela consiste à affronter les vagues au large tout comme en surf, avec plus de stabilité.

-          La course : c’est l’usage le plus physique du stand-up paddle car il n’est plus ici question de glisser lentement sur sa planche en admirant la nature. Vitesse et endurance sont les maîtres mots pour arriver en tête !

Les bienfaits du stand-up paddle

Le stand-up paddle est une activité physique complète qui fait travailler l’équilibre et agit sur le cardio et le renforcement musculaire. Le maintien en équilibre sur la planche, constamment en mouvement sous les pieds même sur une eau calme, et le maniement de la pagaie font appel aux muscles du dos, des bras et des épaules.

En plus d’avoir de nombreux bénéfices physiques, bien-être et détente sont aussi au rendez-vous. En effet, le stand-up paddle permet de travailler la proprioception, un terme qui désigne la perception de la position des différentes parties du corps.

Une fois debout sur votre planche, attention à adopter la bonne posture : pieds écartés de la largeur des hanches, genoux légèrement fléchis, bassin légèrement basculé vers l’arrière (en rétroversion), dos droit et épaules baissées. Il ne vous reste plus qu’à fermer les yeux, ressentir l’eau sous vos pieds et vous laisser glisser…

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires