Des aliments allégés surconsommés, mais pas si bons pour la santé

« Light », « 0% », « à teneur réduite en »… Les produits allégés ont envahi les rayons de nos supermarchés et près d’1 Français sur 4 succomberait ainsi à leurs promesses. Cependant globalement, après avoir surfé sur la tendance minceur, le marché du light commence à s’essouffler. Les aliments allégés sont-ils vraiment meilleurs pour notre santé ? Peut-on réellement se fier à ces mentions ? Décryptage.

Les pièges du marketing alimentaire

La dénomination « light » répond à une norme précise. Ainsi, un produit peut être estampillé « allégé » uniquement si sa teneur en nutriment ou sa valeur calorique est réduite d’au moins 25 % par rapport à un produit de référence. Seul hic, la législation n’impose pas que l’allègement soit global : les fabricants peuvent choisir entre sucres, matières grasses, sel ou calories… et jouer à fond sur cette ambiguïté. Résultat ? Les denrées « light » ne sont pas toujours aussi diététiques qu’on le croit : un yaourt 0% aux fruits peut être plus calorique qu’un yaourt ordinaire nature, et 0% de matières grasses ne signifie pas 0% de calories ! En effet, allégés en matières grasse ne veut pas dire dépourvu de sucres… qui sont sources de calories !

Un light pas si light

Autre effet pervers de l’allègement alimentaire : comme c’est allégé, on est susceptible d’en reprendre… et d’ingérer bien plus de calories ! C’est d’ailleurs ce qu’a révélé une étude scientifique (menée en Irlande du Nord pour l’alimentation et la santé) qui démontre que les étiquettes mentionnant « faible en gras » ou « à faible teneur en calories » peuvent être un facteur favorisant la surconsommation des aliments étiquetés comme tel. De quoi s’interroger sur l’intérêt réel des produits allégés…

Vous l’aurez compris, l’étiquetage nutritionnel est le moyen d’encourager les consommateurs à faire des choix alimentaires plus sains. Cependant, les messages tels que « faible en matières grasses » peuvent inciter à la surconsommation de ces produits. Les produits dits « light » ne sont donc pas forcément l’idéal… Surtout pour votre porte-monnaie !

Alors si vous faites partie des consommateurs de produits allégés, faites attention à ne pas en consommer plus que de raison.

Pour savoir décrypter les allégation "allégées", découvrez notre infographie !

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires