5 idées reçues sur l’activité physique

Parce que de nombreuses idées reçues circulent sur l’activité physique, découvrez 5 vérités qui vont vous faire changer d’avis.

Il faut toujours s’étirer après une séance de sport

Vrai

Les étirements « passifs », réalisés à la suite d’un effort physique, sont une étape importante de la pratique sportive. Ils permettent de relaxer les muscles qui ont été sollicités et favorisent la récupération.

Pour qu’ils soient efficaces, les étirements doivent être réalisés avec prudence après une phase de récupération, par petites répétitions, sans entraîner de douleurs, et doivent être adaptés au type et à l’intensité de l’effort physique réalisé.

Avant chaque séance de sport, pensez également à bien vous échauffer !

Il n’est pas nécessaire de boire de l’eau pendant l’effort

Faux

C’est même indispensable ! Pour rendre à votre organisme l’eau que vous perdez pendant un effort (par la transpiration) et éviter des symptômes de déshydratation, il est nécessaire de boire de l’eau avant, pendant et après l’activité physique, de l’ordre de 3 à 4 gorgées toutes les 30 minutes.

Si cette règle est valable pour tout effort physique, elle est d’autant plus importante en période de fortes chaleurs ! Il vous faudra alors adapter votre tenue, préférer des horaires de pratique le matin ou le soir, et veiller à boire suffisamment d’eau, aussi bien pendant les activités physiques qu’en période de récupération.

Il faut manger des produits sucrés avant l’activité physique

Faux

Certes, consommé avec modération, le sucre est source d’énergie pour notre organisme. Il faut cependant éviter de ne consommer que des produits sucrés (gâteaux, sucreries, chocolat, boissons sucrées, etc.) avant une activité physique. Cela peut en effet provoquer une baisse d’énergie pendant l’effort.

Privilégiez des aliments à faible indice glycémique comme les féculents (tels que les pâtes, le riz ou encore les légumes secs) pour bénéficier d’un apport d’énergie constant et durable pendant toute la durée de l’effort.

Pratiquer une activité physique le soir trouble le sommeil

Vrai et Faux

L’activité physique le soir a longtemps été déconseillée car elle perturberait l’accès à un sommeil de qualité. En cause, l’augmentation de la température du corps et la production durant l’effort d’hormones dites « éveillantes », dont la dissipation prend plusieurs heures.

Ainsi, si vous souhaitez effectuer une activité physique en fin de journée, il est recommandé de la réaliser entre 8 et 4 heures avant de vous coucher. C’est à ce moment de la journée que l’activité physique aura les effets les plus bénéfiques sur la durée et la qualité de votre sommeil.

Si toutefois vous deviez pratiquer une activité physique en soirée, prenez une douche tiède juste après l’effort pour faire redescendre rapidement la température de votre corps et favoriser l’endormissement.

Après 65 ans, il faut limiter son niveau d’activité physique

Faux

Bien au contraire ! Le poids des années ne doit en aucun cas vous faire cesser vos activités physiques ! Bouger, ce sont toutes ces situations de la vie quotidienne qui vont vous permettre de vous dépenser : marcher, jardiner, jouer avec vos enfants ou petits-enfants, bricoler, pratiquer un sport…  

D’autant qu’à partir d’un certain âge, bouger suffisamment (30 minutes d’activité physique modérée et élevée 5 jours par semaine ou plus), et autrement, est la méthode la plus efficace pour lutter contre le vieillissement : articulations plus souples, os plus solides, poids contrôlé, prévention de certaines maladies (hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, diabète), etc. Vous en retirerez rapidement de nombreux bienfaits pour votre santé ! Par exemple, les personnes de plus de 65 ans pratiquant une activité physique régulière ont moins de somnolence en journée et une meilleure qualité de sommeil que celles qui sont sédentaires ou inactives.

Si vous reprenez l’activité physique après une période d’arrêt, commencez par faire des exercices de renforcement musculaire, et intégrez progressivement à votre routine des exercices de souplesse et d’équilibre. Ces derniers favorisent le maintien et vous aideront à préserver votre autonomie, notamment en limitant le risque de chute.

Vous vous posez des questions sur votre activité physique et votre équilibre alimentaire ? Consultez la rubrique « vos questions, nos réponses » pour faire des 9 repères du PNNS vos alliés du quotidien !

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires