Le voyage culinaire du mois : le Brésil

Ce mois-ci, on s’envole vers le Brésil afin de découvrir les spécialités culinaires du pays hôte des Jeux Olympiques 2016. Une gastronomie qui puise son héritage dans les cuisines portugaise, amérindienne et africaine.

Les habitudes alimentaires brésiliennes

Les spécialités du pays

Le plat national est la feijoada, un ragoût de porc accompagné de haricots noirs, de riz et de farine de manioc revenue avec des tranches d’orange et des légumes. Les churrascos sont des grillades de viande et le barreado est un plat de bœuf ou de porc mijoté pendant plus de 20h. Côté mer, la moqueca de peixe est un ragoût de poisson et de crevettes mijotés dans du lait de coco.

Autres plats typiques :

  • La carne do sol : viande de bœuf séchée et salée.
  • Les salgados : beignets à la viande, au poisson, au fromage ou aux légumes.
  • La vatapá : purée épicée à base de mie de pain, crevettes, lait de coco, arachide et gingembre.
  • Les acarajés : beignets à base de haricots noirs, garnis de crevettes bien assaisonnées.
  • Le bobo de camarão : plat à base de crevettes, de purée de manioc et de lait de coco.
  • Le cuscuz paulista : gâteau de semoule de maïs fourré aux crevettes et aux sardines, accompagné de légumes.

Envie de sucré ? Simple à réaliser, le Romeo e Julieta – dessert à base de pâte de goyave et de queijo de Minas (un fromage blanc) – est une institution. Les beijus sont des crêpes de manioc et le bolo do estudante est un gâteau gélatineux à la noix de coco enrobé de noix de cajou. Vous pouvez aussi grignoter des Pé de Moleque, une sucrerie à base de cacahuètes et de caramel, ou opter pour un fruit : ananas, goyave, mangue, açai, umbu… Le choix est vaste !

Une journée type

Au petit-déjeuner : Les brésiliens se lèvent relativement tôt, entre 5h et 7h, et en profitent pour faire des activités avant d’aller travailler. Ils prennent généralement un petit-déjeuner sur le pouce, constitué de café au lait, de bolachas (biscuits) ou d’un sandwich au fromage.

Au déjeuner : La pause déjeuner, qui peut durer jusqu’à deux heures, est un vrai moment de convivialité. Le repas se termine souvent par un café fort et sucré. Le snacking est aussi très répandu : il n’est pas rare de voir les brésiliens manger dans la rue ou dans les magasins, souvent équipés de tables pour grignoter quelques salgados.

Au dîner : La journée de travail se termine entre 17h et 20h, et on dîne en famille ou entre amis. À la maison comme au restaurant, tous les plats sont servis en même temps (sauf le dessert) et chacun se sert.

Idées recettes

Vatapá – Purée épicée aux crevettes et poisson (pour 4 personnes)

Pour préparer une vatapá, pelez et émincez un oignon, 2 gousses d’ail et 20g de gingembre frais. Emincez très finement un petit piment Jalapeno. Coupez en gros morceaux une boîte de 450 g de tomates en réservant le quart du jus. Mixez finement 1/4 de tasse de cacahuètes grillées et pelées. En réserver le quart pour la garniture. Faites revenir l'oignon avec 1 c. à s. d'huile d'olive dans une grande sauteuse jusqu'à ce qu'il soit transparent.

Ajoutez la moitié des tomates avec le quart du jus de tomate réservé et 2 c. à s. de crème de coco en boîte. Cuire 2 min. Ajoutez les 3/4 des cacahuètes broyées, une c. à s. de noix de coco râpée et une c. à s. de feuilles de coriandre fraîche. Cuire 2 min. Mixez le tout. Réservez dans une sauteuse. Ajoutez le reste des tomates et 10 cl de fumet de poisson. Amenez à ébullition et laissez mijoter à découvert, jusqu'à épaississement (environ 15 min). Salez légèrement, couvrez et gardez au chaud. Salez et poivrez 300 g de filet de lieu noir, le cuire 5 min dans une c. à s. d'huile d'olive en le retournant une fois.

Ajoutez 500 g de crevettes moyennes (cuites, pelées et décortiquées) rincées ainsi que la sauce bien chaude. Laissez mijoter 2 min. Décorez avec le reste des cacahuètes broyées, une c. à s.de la noix de coco râpée et une c. à s. de coriandre. Servez sur un lit de riz. 

Acarajé – Beignets aux haricots noirs (pour 4 personnes)

Les acarajé se dégustent généralement avec de la vatapá. Faites tremper 500 g de haricots « œil noir » dans de l’eau froide jusqu’à ce que la peau se détache. Egouttez-les et retirez la peau. Pelez et émincez 2 oignons et 3 à 9 gousses d’ail (selon vos goûts). Mixez les haricots avec les oignons, l’ail, une pincée de sel et un peu d’eau jusqu’à obtenir une pâte homogène. Formez des petites boulettes et faites-les frire dans de l’huile de tournesol jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Égouttez sur du papier absorbant. 

Quindim – Flan à la noix de coco (pour 6 quindims individuels)

Préchauffez votre four à 180° C. Déposez 75 g de noix de coco râpée dans un bol avec 15 cl d’eau tiède pour la réhydrater. Beurrez 6 moules à muffins et ajoutez un peu de sucre dans le fond en le répartissant bien. Mélangez 4 jaunes d’œufs, 1 œuf entier, 125 g de sucre et 15 g de beurre fondu. Ajoutez la noix de coco puis mélangez. Remplissez les moules à ras bord avec ce mélange. Déposez-les dans un bain-marie et enfournez 20 à 25 min. Laissez tiédir avant de démouler. Les quindims doivent avoir une texture de flan sur le dessus et de gâteau fondant sur le dessous. 

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires