Le voyage culinaire du mois : la France

Spécial Euro 2016 : tour de France des villes hôtes

Du 10 juin au 10 juillet 2016, la France accueille le Championnat d’Europe de Football. Une bonne occasion de faire un tour des villes où se joueront les matchs… Et de découvrir leurs spécialités culinaires.

Les spécialités régionales

Marseille et Nice : une cuisine du soleil

La bouillabaisse, une soupe de poisson servie avec de la rouille, des croutons puis du poisson frais est un des emblèmes culinaires de Marseille. Vous pourrez aussi y déguster d’autres spécialités provençales : les pieds-paquetsl’aïolil’anchoïade, la soupe au pistou ou encore la poutargue, une poche d’œufs de mulet salés et séchés.

Du côté de Nice, ne passez pas à côté de la socca, une fine pâte à base de farine de pois chiches, d’eau et d’huile d’olive, cuite au feu de bois. On y trouve aussi les farcis niçois, la daube, les gnocchis et la fameuse salade niçoise. Pour manger sur le pouce, optez pour une pissaladière (tarte garnie d’oignons, d’anchois et d’olive) ou un pan bagnat. Pour le dessert, laissez-vous tenter par la tourte de blettes, qui se consomme aussi bien salée que sucrée.

Pour goûter un plat emblématique de la ville de Nice, laissez-vous tenter par la recette de la salade niçoise… À moins que vous ne souhaitiez déguster une authentique bouillabaisse marseillaise! 

Bordeaux et la cuisine du sud-ouest

La réputation de la cuisine du sud-ouest n’est plus à faire ! Vous pourrez commencer le repas avec des huîtres du Bassin d’Arcachon, du Grenier Médocain ou du Gratton de Lormon (des charcuteries épicées), du tourin (soupe blanchie à l’ail et aux blancs d’œufs), ou un traditionnel foie gras de canard.

Pour le plat de résistance, vous pouvez opter pour du salmis de palombes (ragoût à base de pigeon ramier), du confit de volaille, du chapon de Grignols ou une entrecôte bordelaise accompagnée d’une poêlée de cèpes. Si vous préférez le poisson, essayez la pibale sautée à l’ail et au persil ou la lamproie mijotée avec des poireaux dans du vin rouge. Pour le dessert, vous finirez par des cannelés ou des bouchons, une friandise à base de pâte d’amande truffée de raisins cuits dans la Fine de Bordeaux.

Pour finir le repas avec une douceur typiquement bordelaise, laissez-vous tenter par la recette des cannelés

Au fil de la Loire : Lyon et Saint-Étienne

La charcuterie a la part belle dans la région lyonnaise, avec la rosette ou le jésus de Lyon. Côté plats, vous pourrez déguster le poulet Célestine – sauté avec des champignons, de l’ail et du persil – le boudin aux pommes, l’andouillette, le petit salé aux lentilles, les quenelles de brochet sauce Nantua ou le célèbre gratin dauphinois. Pour le dessert, les lyonnais apprécient la brioche à la fleur d’oranger (la Pogne) ou à la praline (le Saint Genix) ainsi que les chaudelets à l’anis.

Côté stéphanois, le plat le plus typique est la râpée : des galettes à base de pommes de terre râpées, d’œuf battu et de crème. Le Sarasson est un fromage blanc tiré du babeurre et assaisonné d’herbes. Pour le dessert, vous pourrez déguster des bugnes ou du matefaim (sorte de crêpe épaisse aux pommes).

Pour savourer un plat typiquement lyonnais, essayez la recette des quenelles de brochet sauce Nantua, ou bien laissez-vous tenter par de délicieuses râpées stéphanoises.

Lille et Lens : voyage en Flandre française 

Le Nord de la France est connu pour ses fromages forts et ses plats à la bière. Ses spécialités sont nombreuses : le potjevleesch (terrine de viandes prises en gelée), le waterzooï (soupe de poulet ou de poisson), les chicons au gratinl’andouillette de Cambrai, le hareng sous toutes ses formes, le lapin aux pruneaux, le coq à la bière, le hochepot (sorte de pot-au-feu), la flamiche au maroilles ou encore les moules-frites, dégustées par exemple lors de la grande braderie de Lille.

Les becs sucrés se régaleront avec la tarte au sucre, le cramique (pain brioché fourré de raisins secs), les gaufres fourrées de Meert et les bêtises de Cambrai. La tarte au libouli, sorte de flan avec une pâte briochée, fait la fierté des Lensois.

Pour découvrir un plat typiquement lillois, laissez-vous tenter par la recette du lapin aux fruits secs, et pour une virée du côté de Lens, réalisez une bonne tarte au libouli.

Paris et ses spécialités

La capitale n’est pas en reste, côté gastronomie. En entrée, vous vous régalerez avec une gratinée des Halles (soupe à l’oignon agrémentée de gruyère) ou quelques tranches de saucisson à l’ail. Vous continuerez avec une entrecôte de Bercy, une côte rôtie, du miroton de bœuf ou du boudin à l’oignon, accompagné d’un gratin de choux fleur. Les bistrots parisiens ont aussi contribué à populariser de très nombreuses recettes originaires de la capitale. C’est le cas du célèbre croque-monsieur ou du hachis Parmentier.

Pour manger sur le pouce, rien de tel que le fameux jambon-beurre, réalisé avec une bonne baguette. Enfin, Paris regorge de douceurs sucrées : opéra, mille-feuille, tarte Bourdaloue (aux poires et aux amandes), brioche parisienne, puits d’amour, flan parisien, et toutes sortes de desserts à base de pâte à choux (chouquettes, éclairs, Saint-Honoré…).

Pour réaliser chez vous un plat originaire de Paris, laissez-vous tenter par la recette du hachis Parmentier.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires