La figue : à la découverte d’un fruit millénaire

Emblème du bassin méditerranéen, la figue séduit depuis des millénaires grâce à son goût sucré et à sa chair savoureuse. À consommer sans modération jusqu’à fin octobre !

À la découverte de la figue

Le figuier, arbre sacré

Cultivée depuis des millénaires, la figue est considérée comme l’un des plus anciens fruits domestiqués après que l’on en a trouvé des traces datant de -9000 av JC en Palestine !

Arbre emblématique du bassin méditerranéen, le figuier était considéré comme sacré par les Phéniciens, Égyptiens, Crétois, Grecs et Romains qui le cultivaient abondamment pour ses fruits tant plébiscités. Avec les dattes, les raisins et les olives, la figue constituait l’élément central de l’alimentation des civilisations antiques du pourtour méditerranéen, qui la consommaient aussi bien fraîche que séchée. Platon lui-même vantait les vertus de la figue, qu’il surnommait « la nourriture des athlètes par excellence ».

Introduite en Europe par les Romains, sa culture commença en France vers la fin du VIIème siècle où elle était cultivée jusque dans les vergers de Charlemagne. Louis XIV, friand de ce fruit, a ensuite fait planter plus de 700 figuiers dans les jardins de Versailles ! La production de figues en France se concentre aujourd’hui dans le Sud (75 % de la production française est originaire du bassin de Solliès) et en Bretagne.

Plus de 700 variétés de figues

Il existe environ 750 variétés de figues, que l’on classe selon leur couleur : on distingue les figues blanches (ou vertes), les figues violettes (ou noires) et les figues grises (ou rouges).

Du côté des figues violettes, la Solliès est la figue qui séduit le plus les français. Peu juteuse mais très sucrée, elle est cultivée à Solliès-Pont dans le Var, connue pour être la capitale de la figue. En provenance de Chypre, la Sonia Wolf possède elle une particularité unique : c’est la seule variété de figue à posséder un noyau !

Les figues blanches sont reconnaissables à leur couleur verte ou jaune et leur chair rouge très sucrée, à l’image de la Dalmatie, grosse figue verte allongée à chair rouge vif en provenance de Croatie. On peut aussi citer la fameuse Marseillaise, avec sa peau vert pâle et sa chair rouge très sucrée.

 

La figue, comment ça pousse ?

Dans la nature, le figuier doit sa pollinisation à un minuscule insecte, le blastophage, qui lui-même ne peut survivre sans l’arbre qui l’abrite et le nourrit, son cycle de vie se déroulant presque entièrement dans la plante.

On distingue généralement deux variétés de figuiers : les figuiers bifères, qui produisent deux récoltes par an (juillet puis mi-août), et les figuiers unifères qui ne donnent qu’une seule récolte à la fin de l’été pendant 2 à 3 mois. On trouve donc la figue sur les étals de juin à novembre, avec une pleine saison de 4 mois, de juillet à octobre. 

Idées de recettes

Si la figue est plus savoureuse quand elle est dégustée nature et mûre à point durant les mois d’été, elle peut aussi se préparer au four (en quartiers, 20 min), poêlée (en quartiers, 5min), séchée ou en confiture.

La figue sublimera vos préparations de l’entrée au dessert : elle apportera une touche sucrée à vos salades, accompagnera parfaitement viandes, poissons, tajines ou couscous, et, pochée dans un sirop de miel, sera la reine de vos desserts !

 

Figues farcies au fromage de chèvre (pour 4 personnes)

Faciles à réaliser, ces figues farcies épateront à coup sûr avec leur présentation originale ! Pour préparer cette recette il vous faudra 12 figues bien dodues. Ôtez un chapeau, en découpant le tiers supérieur de vos figues, et évidez-les en mettant de côté la pulpe. À l’aide d’une fourchette, écrasez 100 g de fromage de chèvre frais et la pulpe des figues, puis ajoutez une c. à s. d’huile d’olive, ½ c. à c. de paprika, du sel et du poivre. Farcissez ensuite les figues avec la préparation et recouvrez d’une pincée d’emmental râpé, d’un filet d’huile d’olive et d’un peu de thym frais.

Faites gratiner les figues 2 à 3 minutes dans un four en position gril et servez directement à la sortie du four. Dégustez vos figues farcies accompagnées d’une salade !

Poulet aux figues façon provençal (pour 4 personnes)

Vous souhaitez varier l’accompagnement de votre poulet ? Pensez aux figues ! Pour cela, commencez par faire revenir 2 oignons émincés dans une poêle avec une noix de beurre. Ajoutez 2 c. à c. de sucre et un peu d’eau pour les faire caraméliser. Lorsque les oignons commencent à caraméliser, ajoutez un poivron vert découpé en lanières. Laissez cuire quelques minutes à feux doux puis réservez.

Placez dans un fait-tout un poulet découpé (environ 1 kg) enduit d’huile d’olive puis enfournez dans un four préchauffé à 225°C pendant 5 minutes. Découpez et épépinez 4 tomates et placez-les dans le fait-tout, avec la préparation oignon-poivron, 2 gousses d’ail épluchées et 1 oignon épluché et coupé en deux. Poursuivez la cuisson pendant 5 minutes et ajoutez 8 figues fraîches découpées en quatre et un peu d’eau pour ne pas que votre poulet sèche.

5 minutes plus tard, ajoutez 3 c. à s. de crème fraîche, du sel, du poivre, 2 feuilles de laurier, et 1 c. à c. de curry. Laissez encore cuire pendant 20 à 30 minutes en contrôlant la cuisson régulièrement.

C’est prêt ! Servez avec du riz et régalez-vous !

URL : 

 

Intertitre 3 / Tarte aux figues et aux noix (pour 4 personnes)

Pour ce dessert gourmand mettant à l’honneur les figues et les noix, tout commence par la préparation de votre pâte brisée : mélangez 100 g de farine et 50 g de sucre, ajoutez-y 100 g de beurre fondu et 10 cl d’eau tiède. Étalez ensuite la pâte au rouleau à pâtisserie et faites-la blanchir au four pendant 10 minutes à 180°. Dans une poêle, coupez 10 à 15 figues fraîches en deux, saupoudrez-les de 50 g de sucre et faites-les revenir quelques minutes jusqu’à ce qu’elles caramélisent. Disposez-les ensuite sur la pâte à tarte. Répartissez une vingtaine de cerneaux de noix sur les figues et enfournez 10 minutes. Régalez-vous avec cette tarte qui se déguste tiède !

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires