Les féculents : souvent mal aimés et pourtant bons pour la santé !

Sandwich, pommes de terre au four, salade de lentilles ou de riz : pas un jour ne passe sans que l’on mange des féculents. Véritables piliers de notre alimentation, ces aliments bon marché sont plein d’énergie et vous permettent de rester actif toute la journée ! Cependant, ils ont parfois mauvaise réputation, comme celle de faire grossir, à tort !

Des aliments économiques et énergétiques

Aliments à petits prix et faciles à cuisiner, on retrouve les féculents tous les jours dans nos assiettes, sous diverses formes :

  • Les céréales (riz, blé, maïs, sarrasin, orge, avoine, seigle, épeautre…).
  • Les légumineuses (haricots secs, fèves, pois chiche, flageolets et lentilles).
  • Les tubercules et certaines racines (pomme de terre, patate douce, igname et manioc).

Tels quels ou transformés (en pâtes, en pain, en céréales de petit déjeuner etc.), en moyenne, les français ne consomment pas assez de féculents. Ils devraient en effet représenter 50% de nos apports énergétiques, soit 3 à 6 portions par jour. Ils n’en constituent cependant aujourd’hui que 43%.

De l’énergie à revendre !

Les différents types de féculents ont un point commun : ils sont tous constitués d’amidon, un glucide complexe absorbé plus lentement par l’organisme que les glucides simples (comme le glucose).

Ces glucides constituent une excellente source d’énergie disponible pendant plusieurs heures après votre repas et vous permettent ainsi d’éviter de grignoter. C’est la façon de les accommoder qui peut engendrer une de prise de poids. Veillez donc à limiter les quantités de sauces, de matières grasses ou de fromages qui accompagnent souvent les pâtes, les pizzas et les pommes de terre.

Vous avez prévu de faire un footing ou une compétition d’échecs ? En mangeant des féculents quelques heures avant, vous aurez l’énergie nécessaire pour vous surpasser. Ils constituent en effet la meilleure source de calories en cas d’effort physique ou intellectuel prolongé.

Si pour vous le mot « glucides » évoque le sucre raffiné, sachez qu’il en existe plusieurs types :

  • Les glucides simples, tels que le fructose (présent dans les fruits), le galactose (présent dans le lait) et le glucose (présent dans le miel, les fruits et certains féculents) donnent le goût sucré des aliments. Constitués d’une seule molécule, ils font rapidement augmenter le taux du sucre dans le sang.
  • Les glucides complexes, présents dans les féculents sous forme d’amidon et de fibres (non absorbées par l’organisme mais contribuant à la santé intestinale), n’ont pas de goût sucré. Constitué d’une chaîne de molécules, l’amidon fait augmenter lentement le taux de sucre dans le sang et vous fournit ainsi une énergie constante au cours de la journée.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires