Petit bougeur deviendra grand !

Être sportif, ça se décide dès l’enfance ! C’est du moins ce qu’avance une étude menée par des chercheurs de l’Université de Cambridge en Grande-Bretagne* en montrant que l’activité physique que l’on aura à l’âge adulte se joue dès le plus jeune âge.

L’étude a été menée pendant plusieurs années auprès de 319 enfants (146 garçons et 173 filles) de Norfolk en Grande-Bretagne. Dans un premier temps à l’âge de 9-10 ans, puis à l’âge de 14-15 ans. Chaque enfant a été équipé pendant sept jours d’un petit accéléromètre, un appareil qui enregistre tout déplacement, sa durée et son intensité. Les activités sportives étaient prises en compte mais aussi les activités physiques en général : travaux ménagers, jeux…
Il en ressort qu’entre 9 et 15 ans, l’activité physique des enfants diminue en moyenne de 7 % par an. Mais les enfants qui y consacrent le plus de temps chaque semaine sont ceux qui, quatre ans plus tard, réduisent le moins leur pratique d’activité physique.
D’autres études ont par ailleurs montré que ce niveau à l’adolescence conditionnait l’activité physique après 20 ans.
Dans son dernier rapport l’OMS (Organisation mondiale de la santé) pointe une nouvelle augmentation du nombre de jeunes Européens en situation de surpoids : 33 % des « 11 ans » seraient dans ce cas.
Alors comment encourager vos enfants à faire du sport et bouger pour en faire des adultes dynamiques ? Pas toujours évident car la multiplication des écrans et des nouvelles technologies rend les enfants plus sédentaires.

4 astuces pour vous aider :

  • Montrez l’exemple, pratiquez un sport ou une activité avec votre enfant : vélo, rollers… cela le motivera et en plus vous rendra vous-même plus actif.
  • Misez sur des activités ludiques et à la mode : skate board, hip hop, escalade, zumba…
  • Emportez un ballon avec vous quand vous allez au parc : une fois sur place, les enfants se trouvent facilement des copains pour organiser une partie de foot ou de chat-balle.
  • Laissez-le choisir ce qui lui plaît : il n’y a pas de bon ou mauvais sport, l’important c’est de bouger.

* Publiée dans Plos One.

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires