Mon enfant est un petit mangeur… dois-je le forcer ?

Pour un parent, il peut être stressant de voir son enfant chipoter et repousser son assiette après deux ou trois bouchées : a-t-il suffisamment mangé ? Quel impact sur sa santé ?

Fillette tenant des couverts

Et pourtant, tant que la courbe de croissance de votre bambin est satisfaisante, il n’y a aucune raison de vous inquiéter  : il a simplement et naturellement un petit appétit, avec des besoins nutritionnels inférieurs à ceux des autres enfants. 
Aussi, ne comparez pas les quantités qu’il prend avec celles de son frère ou de sa sœur. Gardez à l’esprit qu’il consomme tout ce dont il a besoin, selon sa faim, même s’il mange moins que ses copains ou son petit cousin. 

Alors, quelle attitude adopter ?

Surtout, ne faites pas du repas un combat. Plutôt que de le forcer à manger, présentez-lui des quantités moindres, qu’il sera plus à même d’avaler ; pour éveiller sa curiosité, faites-le participer à la préparation des repas en favorisant la notion de plaisir plutôt que celle d’obligation ; pour lui faire découvrir de nouveaux mets, ajoutez-y un aliment qu’il aime… et n’oubliez pas de le féliciter lorsqu’il fait l’effort d’y gouter. Bref, persistez sans vous décourager. Mais au moindre doute concernant la qualité de son alimentation ou son développement, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant !

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires