Construire les goûts de son enfant, ça s’apprend !

Votre enfant ne jure que par le jambon-purée et refuse de goûter tout ce qui est nouveau ? Vous souhaitez pourtant l’éveiller à une alimentation variée et équilibrée ? Rassurez-vous, avec un peu d’astuces et de temps, vous réussirez à coup sûr à inverser la tendance. Nos conseils.

Bébé qui manger une fraise

Conseil n° 1 : Commencer tôt

Le saviez-vous ? Entre 2 et 7 ans, environ 75% des enfants souffrent de « néophobie alimentaire », une étape normale de leur développement caractérisée par la crainte des nouveaux aliments. Avant ses 2 ans, l’enfant est curieux de nouvelles saveurs et les acceptent facilement. Profitez-en pour lui faire découvrir toute une palette de goûts différents, introduire de nouveaux légumes. Après 2 ans, il devient plus difficile. Armez-vous de patience. 

Conseil n° 2 : Persévérer

Il est reconnu que plus on goûte un aliment, plus on l’apprécie ! Pourquoi ne pas mettre en pratique cette stratégie avec votre petit bout d’chou ? Proposez-lui le même aliment régulièrement (5 à 10 fois), en le cuisinant si possible de manière identique pour qu’il ait le temps de l’apprivoiser et de l’apprécier. Encouragez-le à goûter au moins une bouchée et s’il n’apprécie pas, ne le forcez pas : continuez votre repas normalement, en gardant à l’esprit que les goûts évoluent avec le temps.

Conseil n°3 : Jouer sur la variété

Pour intéresser votre enfant à la nourriture, apprenez-lui à goûter de tout, de manière ludique. Comment ? Vous pouvez varier les préparations et les présentations pour rendre les aliments attrayants. Par exemple, le poisson n’a ni le même goût ni le même aspect cuisiné entier au four, en risotto ou en gratin. De même, présenté en « petit train-brochette » dans l’assiette sur un « volcan purée de carottes », il paraîtra plus appétissant à votre petit récalcitrant. Et à manger, ce sera bien plus amusant !

Conseil n°4 : Découvrir ensemble les aliments

L’éveil au goût passe par les cinq sens : voir, sentir, écouter, goûter et toucher les aliments. Alors, de temps en temps, pourquoi ne pas associer votre bambin aux courses et à la préparation des repas ? Vous pouvez l’emmener avec vous au supermarché ou au marché, et en profiter pour lui faire découvrir les fruits, les légumes.... L’occasion également de lui demander de choisir un aliment à mettre dans le panier de courses, puis lui montrez ensuite comment le cuisiner : les enfants adorent mettre la main à la pâte ! Et puis, comment refuser de goûter à ce qu’on a soi-même préparé ?

Conseil n°5 : Préparer des repas conviviaux…

… Sans invités-surprises comme la télévision ou autres distractions qui pourraient nuire à la construction de ses goûts. En effet, c’est dans une ambiance sereine, familiale, que votre enfant aura le plus de plaisir à manger. Un contexte qui vous permettra de plus, de le sensibiliser aux aliments qu’il mange : est-ce plutôt croquant, acide, sucré, salé, fondant… ? Rien de tel pour stimuler son goût et son vocabulaire alimentaire !

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires