Pourquoi choisir l'allaitement ?

En France, seule une femme sur deux allaite son enfant. Pourtant, donner le sein est un geste naturel qui peut être source de bénéfices pour la mère et le bébé. Si la décision d’allaiter appartient à chaque mère, il est important qu’elle soit prise en toute connaissance de cause. Alors, qu’apporte vraiment l’allaitement ?

Un lien privilégié

Dès la première tétée, un lien d’attachement fort se tisse entre la mère et son bébé : ils se reconnaissent d’emblée par l’odorat. Le contact peau à peau régulier réchauffe et rassure le nouveau-né, lui permettant de s’ouvrir peu à peu au monde qui l’entoure. Une confiance mutuelle s’installe entre la mère et l’enfant.

L’alimentation la mieux adaptée

Le lait maternel fournit la juste quantité de vitamines, sels minéraux, oligoéléments, sucres, graisses et protéines nécessaires au nourrisson pour bien grandir. De plus, sa composition évolue sans cesse pour s’adapter aux besoins de l’enfant qui grandit : au fil des jours et des mois, mais aussi au cours de la tétée (le lait perd du lactose et gagne en graisses).

Une meilleure santé pour l’enfant…

Aliment vivant, le lait maternel est très digeste : il ne fatigue ni les reins ni le foie du bébé et diminue les gaz. Les bébés nourris au sein souffrent moins de diarrhées, d’anémies, de rhumes et d’allergies. Ils semblent également plus protégés contre les microbes (grâce aux anticorps de leur mère transmis par le lait) et le risque d’obésité future.

… et pour la mère

L’allaitement permet une récupération plus rapide après l’accouchement : il produit une hormone qui réduit le risque d’infections, accélère l’involution de l’utérus et favorise la relaxation. C’est aussi une dépense énergétique grâce à laquelle la mère peut retrouver plus vite sa ligne. Enfin, il semblerait qu’allaiter protège contre l’ostéoporose et certains cancers (ovaire, sein).

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires