La slackline en équilibre

Avec l’arrivée des beaux jours, pourquoi ne pas tester la slackline ? Dans les parcs, en forêt ou en milieu urbain, lancez-vous sur cette sangle tendue pour travailler votre équilibre et vivre des sensations fortes tout en restant près du sol !

De quoi s’agit-il ?

Origine de la pratique

La slackline est un sport d’équilibre qui consiste à se déplacer sur une sangle élastique de 2,5 à 5 cm de large, arrimée à deux points d’attache. Proche du funambulisme, cette pratique connait un essor en France depuis une dizaine d’années. On attribue son origine à des grimpeurs californiens qui s’entraînaient sur des cordes pour développer leur adresse.

L’élasticité de la sangle la rend très dynamique : une fois en position, le corps doit compenser les mouvements latéraux et verticaux pour rester sur la sangle. Les mordus de la discipline s’exercent en hauteur (jusqu’à 100 mètres de haut), sur des longues distances. Quand on débute, on se contente d’être à 20 cm du sol, sur quelques mètres !

Quel matériel nécessaire et où pratiquer ?

Pour pratiquer en extérieur comme en intérieur, un set de slackline contenant la sangle et le système d’attache suffit. L’avantage est que la sangle peut s’installer un peu partout, à condition de disposer de deux points d’ancrage. La forêt est un lieu idéal pour s’entraîner, tout en profitant du cadre naturel. La sangle s’attache à l’aide de tendeurs, entre deux arbres, près du sol. Pour protéger le tronc des effets de tractions qui peuvent l’endommager, disposez une protection ou un morceau de tapis autour de l’arbre.

En salle, les poteaux de slackline supportent de lourdes charges. Si la salle n’est pas équipée, il faut s’assurer de la solidité des supports auxquels on se fixe ; de même si on se sert du mobilier urbain.

En quoi cela consiste exactement ?

Une fois la sangle installée, on s’y déplace pieds nus ou avec des chaussures plates. L’aventure commence ! Le premier défi consiste à tenir en équilibre et à se déplacer sans tomber. Ensuite, à vous les figures plus acrobatiques, comme sur un trampoline. Petits et grands apprécient cette activité ludique qui promet des expériences positives dès le premier essai. Une attention particulière est à porter aux enfants et aux personnes de plus de 65 ans, afin de prévenir les chutes. Une présence à leurs côtés au démarrage, en leur tenant la main, assurera leur sécurité.

Avant de savoir se déplacer sur la sangle, l’exercice de base consiste à rester en équilibre sur une jambe puis sur l’autre, en alternance, pendant une dizaine de secondes. Le rééquilibrage se fait à l’aide de la jambe libre, en gardant les bras au-dessus de la hauteur des épaules, le regard dirigé vers l’avant. Pour réduire les oscillations, demandez à un partenaire de s’asseoir sur la sangle, au milieu. Une fois l’équilibre trouvé, vous pouvez tenter de faire vos premiers pas, genou légèrement fléchi, en venant chercher la sangle avec l’avant du pied. Ensuite, vous passerez la marche arrière et travaillerez la position transversale, à la base des nombreuses figures que vous pourrez réaliser en utilisant le rebond.

Allier zen attitude et activité sportive ludique

Les bénéfices de la slackline sont nombreux : en douceur, les pratiquants apprennent à se positionner dans l’espace pour contrebalancer les mouvements de la sangle. Les muscles posturaux sont ainsi tonifiés, et l’équilibre amélioré.

La concentration que la discipline mobilise vous permet par ailleurs de travailler votre mental, vos capacités d’attention et votre confiance en soi. Une approche méditative de la slackline est possible en combinant des mouvements lents et fluides, à la recherche de l’équilibre. Aussi fun que zen !

Envoyer l'article à un ami

* champs obligatoires